Le Conseil général de Fribourg approuve la réforme des pensions

Le Conseil général de Fribourg a avalisé lundi soir l'assainissement de la Caisse de prévoyance ...
Le Conseil général de Fribourg approuve la réforme des pensions

Le Conseil général de Fribourg approuve la réforme des pensions

Photo: KEYSTONE/ADRIEN PERRITAZ

Le Conseil général de Fribourg a avalisé lundi soir l'assainissement de la Caisse de prévoyance du personnel de la ville de Fribourg (CPPVF). La grève organisée quelques heures auparavant par les employés mécontents a permis de réduire l'impact négatif de la réforme.

La séance du législatif de la ville de Fribourg s'est déroulée en présence de représentants du personnel. Les employés étaient même plus de 200 pour former une haie d'honneur, avant que le Conseil général, à majorité de gauche, ne commence ses travaux dans la salle du Grand Conseil fribourgeois, a rapporté le quotidien La Liberté.

Au final, la révision de la CPPVF, sur son point le plus disputé, a été acceptée par 41 voix contre 35 et 2 abstentions. Ce n'est pas la version initiale qui a passé la rampe. La mobilisation de lundi après-midi, avec quelque 150 employés pour ce qui a constitué la première grève de la ville de Fribourg, a fait bouger les lignes.

Amendement socialiste

Un amendement proposé par le Parti socialiste a assuré une enveloppe supplémentaire de 4 millions de francs, à même de diminuer l'ampleur de la baisse des rentes à compter de début 2020. Cet arrêté autorise l'exécutif de la ville d'engager une somme totale de 12,3 millions de francs. La droite s'est opposée à la rallonge.

Un autre arrêté a été avalisé par 75 contre une et 2 abstentions, celui-ci permettant l'augmentation de la cotisation de l'employeur à 16%. Les débats se sont révélés très animés et ont duré trois heures.

Dans un communiqué diffusé mardi, le Syndicat des services publics (SSP) salue 'l'engagement, le courage et la détermination extraordinaires dont a fait preuve le personnel de la ville de Fribourg au cours des dernières semaines.'

Mobilisation 'historique'

Selon le SSP-région Fribourg, la mobilisation 'historique' a porté ses fruits. L'octroi d'un montant supplémentaire de 4 millions de francs permet de limiter les pertes de rentes à 10% au maximum, alors que le projet prévoyait des baisses jusqu'à 18%.

'Pour les salariés concernés, cela représentera quelques centaines de francs de plus à la fin de chaque mois: c'est loin d'être négligeable', estime le syndicat.

/ATS
 

Actualités suivantes