Le Conseil fédéral veut acheter pour 1,3 milliard d'armement

La confrontation continue concernant le budget militaire. Malgré l'insistance du Parlement ...
Le Conseil fédéral veut acheter pour 1,3 milliard d'armement

Le Conseil fédéral veut acheter pour 1,3 milliard d'armement

Photo: Keystone

La confrontation continue concernant le budget militaire. Malgré l'insistance du Parlement, le Conseil fédéral ne veut pas libérer 5 milliards par an avant 2021. Il a remis parallèlement jeudi aux Chambres le nouveau programme d'armement, devisé à 1,341 milliard.

Dans un message global, le gouvernement présente non seulement ses doléances concernant les achats d'armes et l'immobilier militaire, mais aussi une enveloppe quadriennale pour le budget de l'armée.

Le plafond des dépenses devrait s'élever pour 2017 à 2020 à 18,8 milliards de francs, soit une moyenne de 4,7 milliards par an. On est encore loin des cinq milliards réclamés par le Parlement. Celui-ci pourrait même en faire une condition de son soutien à la réforme de l'armée, actuellement en discussion.

En décembre, le National s'est en effet prononcé pour un plafond des dépenses de 20 milliards. Et le Conseil des Etats pourrait suivre s'il suit la majorité de sa commission préparatoire. Cette enveloppe quadriennale avait été ajoutée après que la réforme eut été rejetée dans un premier temps par la Chambre du peuple sous les coups de butoirs conjoints de l'UDC et de la gauche.

Appel à la rigueur

Mais le gouvernement s'en tient toujours à la rigueur budgétaire. Et le plafond de 18,8 milliards a été décidé dans le cadre du dernier programme d'économies. Une enveloppe de 20 milliards n’est pas conciliable avec les économies demandées, souligne le gouvernement.

Le Parlement pourrait passer outre ces appels et maintenir le plafond plus haut. Le montant annuel exact est de toute façon fixé dans le cadre du budget de la Confédération.

Programme d'armement

Le programme d'armement 2016 portera pour sa part sur six projets. Son montant est très proche des 1,316 milliard de francs acceptés l'an dernier par les Chambres dans le cadre de deux programmes successifs.

Le poste principal est dédié à l'acquisition de mortiers pour 404 millions. Le Conseil fédéral veut aussi des armes polyvalentes à épauler pour 256 millions et des camions et des remorques pour 314 millions.

Des enveloppes de 127 millions pour le matériel de remplacement pour les avions de combat FA/18, de 91 millions pour le système de surveillance de l’espace aérien Florako et de 49 millions pour des canots-patrouilleurs sont aussi demandées. Enfin un crédit-cadre de 100 millions est destiné à des acquisitions liées à la mobilisation rapide de grands contigents.

Programme immobilier

Le programme immobilier porte quant à lui sur 572 millions. Le Conseil fédéral veut 150 millions pour la construction d’un nouveau centre de calcul à Frauenfeld. La première étape de la rénovation complète et des nouvelles constructions prévues sur la place d’armes de cette ville est devisée à 121 millions.

Un crédit de 21 millons est prévu pour un nouveau terminal de conteneurs au centre logistique de l'armée à Steffisburg (BE) et un autre de 17 millions pour l’agrandissement de la place d’armes de Jassbach (BE).

Le déplacement d’une station-émettrice au Tessin devrait coûter 13 millions. Enfin, le programme comprend un crédit-cadre de 250 millions pour des projets qui génèrent des charges d’investissement inférieures à 10 millions.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes