Le Conseil d'Etat vaudois lance sa campagne pour le vote du 20 mars

Le gouvernement vaudois a lancé sa campagne en vue du référendum du 20 mars sur la fiscalité ...
Le Conseil d'Etat vaudois lance sa campagne pour le vote du 20 mars

Le Conseil d'Etat vaudois lance sa campagne pour le vote du 20 mars

Photo: Keystone

Le gouvernement vaudois a lancé sa campagne en vue du référendum du 20 mars sur la fiscalité des entreprises. La réforme est essentielle et équilibrée, ont affirmé Pierre-Yves Maillard et Pascal Broulis qui ont voulu dissiper 'les confusions' des opposants.

'C'est une réforme très large qui nécessite beaucoup d'explications. Elle va renforcer les grands équilibres du canton', entre les aspects fiscaux et sociaux, a souligné mercredi le président du Conseil d'Etat Pierre-Yves Maillard.

Face à l'importance des enjeux, le gouvernement tient à 'dissiper les confusions' avancées par le comité référendaire qui 'tente de semer le doute sur les chiffres et les prestations réelles'. L'exécutif a 'à coeur d'être précis' pour réfuter 'des exagérations absolument grossières'.

Les deux ministres ont rappelé tour à tour les grands principes du 'paquet' que constitue la réforme de la fiscalité des entreprises (RIE III) contre laquelle un comité composé par l'extrême gauche et certains syndicats a fait aboutir un référendum. D'un côté, la fin des statuts spéciaux pour les multinationales et un taux unique de 13,79% pour toutes les entreprises.

De l'autre côté, un généreux volet de mesures sociales est mis en place afin d'améliorer le pouvoir d'achat des classes moyennes. 'C'est 200'000 billets de mille qui iront directement à la population. C'est une bonne nouvelle, une occasion unique' de percée sociale, a imagé Pierre-Yves Maillard.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus