Candidature d'Anne-Catherine Lyon: la stratégie du PSV a primé

Le Comité directeur du Parti socialiste vaudois (PSV) a auditionné Pierre-Yves Maillard et ...
Candidature d'Anne-Catherine Lyon: la stratégie du PSV a primé

Candidature d'Anne-Catherine Lyon: la stratégie du PSV a primé

Photo: Keystone

Le Comité directeur du Parti socialiste vaudois (PSV) a auditionné Pierre-Yves Maillard et Anne-Catherine Lyon avant de prendre sa décision. Ce sont les enjeux 'stratégiques' qui ont pesé, pas le bilan de la ministre ni sa personne, souligne Stéphane Montangero.

Interrogé vendredi par l'ats, le président du PSV n'entend pas révéler le déroulement de la réunion du Comité directeur. 'Nous avons pris le temps qu'il fallait. La discussion a été très sereine, sans attaque personnelle, très argumentée', affirme Stéphane Montangero.

Le comité avait auparavant auditionné Anne-Catherine Lyon et Pierre-Yves Maillard. 'Ca s'est s'est très bien passé avec Anne-Catherine Lyon', note le président.

Maillard en force

Au vote du Comité directeur, dont on ne saura pas la composition, elle a fait l'unanimité contre elle moins deux abstentions. Le conseiller d'Etat a obtenu en revanche une unanimité favorable, moins une voix contre et une abstention.

Les débats ont porté sur la stratégie en vue du succès aux élections, insiste le président. 'Nous avons fait une pesée des intérêts', ajoute-t-il.

Congrès mardi

La prochaine étape sera le congrès du mardi 27 septembre à Lausanne. Il sera ouvert à la presse et aura à l'ordre du jour: la demande de dérogation de Pierre-Yves Maillard et celles de trois députés, indique Stéphane Montangero.

Les échéances suivantes sont le congrès du 5 novembre pour fixer le programme du parti. Puis le 4 janvier, le délai pour les candidats aux élections cantonales, suivi le 14 janvier du congrès qui désignera le ticket socialiste pour le scrutin au gouvernement.

Stéphane Montangero se refuse à tout commentaire sur des papables. Est-ce forcément une femme qui doit succéder à Anne-Catherine Lyon, par exemple? 'Non', répond-il en se basant sur les statuts du parti.

Jeunes socialistes

Du côté de la Jeunesse socialiste vaudoise, qui avait ouvertement annoncé qu'elle ne soutiendrait pas les demandes de dérogation des deux ministres sortants dans une volonté de respect des règles, on est mi-figue, mi-raisin.

Contacté par l'ats, son porte-parole Romain Pilloud se dit 'plutôt satisfait' du retrait d'Anne-Catherine Lyon. S'agissant de la différence de traitement avec le ministre de la santé, il reconnaît qu'il est 'déçu par la situation' et annonce que la jeunesse socialiste s'opposera à sa demande de dérogation lors du congrès.

'Ce n'est pas une lutte contre lui', insiste-t-il. 'Mais on a de la relève, on a des candidates potentielles compétentes', glisse le porte-parole sans en dire davantage.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus