Le 1er juillet va durer une seconde de plus

Le 1er juillet durera une seconde de plus. Comme cela été le cas à plusieurs reprises depuis ...
Le 1er juillet va durer une seconde de plus

Le 1er juillet va durer une seconde de plus

Photo: Keystone

Le 1er juillet durera une seconde de plus. Comme cela été le cas à plusieurs reprises depuis 1972, ce laps de temps sera ajouté pour faire rimer calculs atomique et astronomique. Mais cette pratique est remise en cause et pourrait disparaître.

Une minute dure normalement 60 secondes. Mais, dans la nuit du 30 juin au 1er juillet, à deux heures du matin en Suisse, une seconde intercalaire sera intégrée au temps de référence international, a indiqué l'Institut fédéral de métrologie la semaine dernière.

Cette mesure vise à réduire au minimum la différence entre le temps atomique et le temps astronomique. Raison: la Terre tourne un peu trop lentement.

Durant des siècles, la mesure du temps était liée à la rotation de la Terre autour de son axe et du Soleil. En temps astronomique, la longueur d'un jour solaire moyen est ainsi de 86'400 secondes.

Deux dates possibles

Mais la vitesse de rotation fluctue au gré des vents, des courants marins, des éruptions volcaniques et des tremblements de terre. La durée de la seconde peut donc changer légèrement si elle est fixée en fonction de la durée d'un jour solaire moyen.

En 1967, la seconde a été redéfinie grâce à des horloges atomiques qui permettent des calculs bien plus exacts et stables.

Les secondes intercalaires sont rajoutées soit un 31 décembre, soit un 30 juin. La dernière correction remonte au 30 juin 2012. Mais cette pratique est critiquée car elle peut générer des problèmes de synchronisation dans des systèmes informatiques et des applications Internet. Son sort sera tranché en novembre au sein de l'Union internationale des télécommunications.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus