La prudence est de mise pour les feux du 1er août

La sécheresse qui sévit en Suisse restreint fortement les lieux où il est possible de faire ...
La prudence est de mise pour les feux du 1er août

Canicule et risque d'incendie dans toute la Suisse

Photo: KEYSTONE/VALENTIN FLAURAUD

La canicule frappe de plein fouet la Suisse, au point de déclencher une alerte de MétéoSuisse dans tous les cantons. Avec la sécheresse, le risque d'incendie est élevé sur tout le territoire et les restrictions se multiplient pour les feux d'artifice le 1er Août.

Cette situation ne devrait pas connaître d'évolution positive avant samedi. Les températures pourraient encore augmenter durant la semaine et atteindre des maxima entre 32 et 36 degrés, prévient l'institut de météorologie.

Lundi déjà, Meteonews relevait 35,4 degrés à 17h00 à l'aéroport de Zurich, le plus chaud des sites de mesures. Cevio (TI) avec 35° et Sion (34,9°) complètent le podium.

La carte des températures est très uniforme. En Suisse romande, on note encore Delémont (33°), Genève (32,7°), Evionnaz VS (32,6°), Nyon VD (32,1°) ou Neuchâtel (31,7°). Juillet a déjà été particulièrement chaud, avec 1,5 à 2 degrés de plus que les moyennes.

Danger à 3 sur 5

Les dangers liés à la canicule sont de degré 3 sur une échelle de 5 pour la quasi-totalité du territoire. La journée du 1er Août, un peu plus orageuse, pourrait 'interrompre très temporairement la vague de chaleur', précise lundi l'Office fédéral de l'environnement (OFEV) dans un communiqué.

Il est fortement recommandé de se protéger de la chaleur, de s'hydrater abondamment et de faire preuve de solidarité envers la population plus vulnérable. Pour profiter pleinement du 1er Août, il faudra se prémunir contre le coup de chaleur, dont les symptômes sont faiblesse générale, état de confusion, température élevée, bouche sèche, vertiges, désorientation, nausées, crampes.

Interdiction absolue

En raison des températures élevées et des précipitations peu abondantes, toute la Suisse est menacée par un danger accru d’incendies de forêt. Une vingtaine de cantons ont décrété des interdictions générales de faire des feux en forêt et à proximité, précise l'OFEV.

Dans de nombreux cantons, les amateurs de feux d'artifice devront donc se contenter de regarder les feux officiels le 1er Août. Si certaines communes, comme dans le canton de Fribourg, n'interdisent au public de tirer des feux d'artifice qu'à proximité des forêts, les cantons de Bâle-Campagne, Appenzell Rhodes-Extérieures, Lucerne, Schwyz, Obwald, Nidwald, Zoug et Argovie ont décrété lundi une interdiction absolue de faire des feux.

Cette mesure a déjà été prise par le Valais, le Tessin et les Grisons: elle pourrait s'étendre à d'autres cantons d'ici à mercredi. Dans les conditions actuelles, le feu peut se propager rapidement. L'OFEV appelle à la plus grande prudence lors d'activités en plein air et à s'informer du degré de danger local.

Prévention contre les incendies

Les feux en plein air sont donc interdits dans de nombreux cantons. Les grillades ne sont autorisées que sur des grills à gaz et les feux d'artifice ne peuvent pas être tirés le 1er Août.

En Valais par exemple, ce sont les communes qui sont chargées de faire respecter l'interdiction. Pour la fête nationale, elles peuvent cependant organiser des feux d'artifice dont elles sont responsables, souligne Jacques Magnin, chef de l’Office cantonal du feu. De nombreuses communes ont toutefois préféré annuler leur spectacle pyrotechnique.

Pour prévenir les risques d'incendie, le canton a misé avant tout sur la prévention et la population a été bien informée. Les contrevenants à l’interdiction seront dénoncés et risquent une contravention. Pour Jacques Magnin 'l'actualité internationale parle en notre faveur', alors que des incendies ont récemment fait des ravages en Grèce, en Suède et en Californie.

Dangers de blessures

En plus des risques d'incendie, il ne faut pas oublier les dangers liés à une mauvaise utilisation des engins pyrotechniques. Chaque année, les feux d'artifice blessent en moyenne 125 personnes en Suisse lors de la fête nationale, rappellent le Centre d’information pour la prévention des incendies (CIPI), le Bureau de prévention des accidents (bpa) et la Suva dans un communiqué lundi.

En 2017, ce sont pas moins de 280 personnes qui se sont blessées avec des feux d'artifice, enfants non inclus car ils ne figurent pas dans la statistique. L'inattention et la négligence sont les principales causes de ces accidents.

A l'allumage, un simple feu de Bengale dépasse déjà les 400 degrés, souligne le communiqué, qui rappelle les mesures de précaution à prendre. Il faut bien s'informer sur l'utilisation des feux, les placer sur une base stable, les tenir hors de portée des enfants et garder du matériel d'extinction à portée de main. Dans le cas d'une pièce d'artifice ratée, il faut attendre dix minutes avant de s'en approcher et ne jamais la rallumer.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus