La pandémie n'a pas empêché la baignade du premier de l'An à Genève

La pandémie n'aura pas bridé la volonté de certains Genevois de démarrer l'année par une baignade ...
La pandémie n'a pas empêché la baignade du premier de l'An à Genève

La pandémie n'a pas empêché la baignade du premier de l'An à Genève

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La pandémie n'aura pas bridé la volonté de certains Genevois de démarrer l'année par une baignade dans le lac Léman. Celle-ci a rassemblé vendredi une cinquantaine de personnes entre celles qui se sont jetées dans une eau à sept degrés et celles qui les ont observées.

Contrairement à la situation habituelle, cette nage du premier de l'An n'était pas organisée officiellement cette année en raison des restrictions liées au coronavirus. Le nombre de participants était de son côté en recul par rapport aux deux années précédentes où il atteignait ou dépassait la centaine.

Vendredi, la convivialité a parfois rendu difficile le maintien des distances requises entre les différentes personnes. Quelques-unes de celles qui ont nagé portaient toutefois un masque, a constaté Keystone-ATS.

Le coronavirus n'a pas eu raison non plus des déguisements et autres chapeaux qui accompagnent ces quelques trempages froids. Ni du champagne bu par les participants.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus