La gauche unie s'ouvre un boulevard pour conserver son monopole

A Genève, six candidats briguent le Conseil des Etats lors du deuxième tour de l'élection, ...
La gauche unie s'ouvre un boulevard pour conserver son monopole

La gauche unie s'ouvre un boulevard pour conserver son monopole

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

A Genève, six candidats briguent le Conseil des Etats lors du deuxième tour de l'élection, le 10 novembre. La gauche fait bloc derrière le duo vert-rose alors que la droite se divise en deux camps avec le tandem PLR-PDC d'un côté et la candidate UDC de l'autre.

Le duo vert-rose, Lisa Mazzone et Carlo Sommaruga est arrivé très largement en tête du premier tour dimanche. Cette avance de près de 15'000 voix ainsi que le soutien d'Ensemble à Gauche, qui retire ses candidats, donnent de grandes chances à Lisa Mazzone et à Carlo Sommaruga de conserver le monopole de gauche aux Etats. La droite n'y est plus représentée depuis 2007.

Comme en 2015, la droite part désunie. L'Entente maintient ses deux candidats, soit le PLR Hugues Hiltpold arrivé troisième au premier tour et la PDC Béatrice Hirsch, quatrième dimanche. L'Entente espère une large mobilisation de son électorat pour tenter de faire barrage à la gauche.

La tâche paraît difficile pour la droite bourgeoise qui devra composer avec la candidature de l'UDC Céline Amaudruz, arrivée juste derrière Béatrice Hirsch au premier tour. Le MCG qui a retiré son candidat pour le deuxième tour appelle à soutenir son alliée UDC. Ce deuxième tour met ainsi aux prises trois blocs.

Liberté de vote

Les Verts'libéraux qui ont décroché un siège dimanche au Conseil national ont botté en touche. Ils ont retiré leurs deux candidats et ont laissé la liberté de vote pour le deuxième tour. Le parti, sensible aux questions environnementales tout en étant proche de la droite, n'a été convaincu par aucun des autres candidats.

Le candidat hors-parti, le 'Prophète' Paul Aymon maintient sa candidature. Cet habitué atypique des rendez-vous électoraux a récolté 1021 suffrages au premier tour. Selon les listes publiées mardi après-midi, ils sont donc six candidats à viser un fauteuil le 10 novembre.

/ATS
 

Actualités suivantes