La conscience écologique des Suisses s'affirme

Les Suisses ont nettement plus conscience de l'écologie que par le passé. La protection du ...
La conscience écologique des Suisses s'affirme

La conscience écologique des Suisses s'affirme

Photo: Keystone

Les Suisses ont nettement plus conscience de l'écologie que par le passé. La protection du climat surtout trouve un large soutien, de même que le tournant énergétique, selon une étude de l'institut gfs-zurich et du WWF présentée lundi.

Une nette majorité (57%) de la population affirme faire preuve d'une responsabilité supérieure à la moyenne à l'égard de l'environnement. Ce résultat recueilli à la fin 2014 est bien supérieur aux 49% enregistrés une année plus tôt.

La part de ceux qui évaluent leur comportement écologique réel comme supérieur à la moyenne a augmenté de trois points à 48%, selon le sondage Univox Environnement 2014.

Parmi les 1009 personnes interrogées, plus de deux tiers (69%) considèrent les changements climatiques comme l'un des problèmes environnementaux majeurs. Notamment aussi parce qu'un bon tiers se sent personnellement concerné. Sept sondés sur dix sont d'avis qu'il faudrait faire davantage pour la protection du climat.

Pas facile dans la pratique

Appliquer ces principes dans la vie de tous les jours n'est toutefois pas une évidence pour tous: si un tiers a tout de même réduit l'utilisation de la voiture, seul un sondé sur cinq dit économiser l'électricité et le mazout à la maison. En revanche, une majorité (56%) souhaite davantage de mesures de protection du climat venant de l'Etat.

Pour 77% des sondés, le tournant énergétique est une bonne idée et 55% le considèrent même comme un objectif réalisable. Seuls 15% s'attendent à des préjudices pour l'économie, alors que 44% estiment que ce tournant aura un effet positif sur celle-ci.

De manière générale, la population soutient toutes les mesures de l'Etat pour la protection de l'environnement évoquées dans le sondage, en particulier celles visant à économiser l'énergie et à protéger le sol. Les sondés expliquent qu'ils sont inquiets de l'impact important sur la nature. Ils soulignent leur amour pour celle-ci et leur sentiment de responsabilité à l'égard des générations futures.

Ressources et nucléaire

Outre les changements climatiques, la grande consommation de ressources ainsi que le nucléaire sont cités parmi les problèmes importants. Même les sympathisants et électeurs de l'UDC se disent préoccupés par ces points.

'L'étude Univox est encourageante', résume le directeur du WWF Suisse Thomas Vellacott, cité dans le communiqué. Selon lui, elle montre que la population pense souvent 'plus écologique' que les politiciens. La publication du sondage intervient alors que le WWF a lancé lundi une nouvelle campagne, intitulée 'La protection de l'environnement, un fardeau ou une chance?'.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes