La commission des Etats durcit la proposition du National

Les employeurs doivent être contraints à inviter à un entretien les candidats indigènes à un ...
La commission des Etats durcit la proposition du National

La commission des Etats durcit la proposition du National

Photo: Keystone

Les employeurs doivent être contraints à inviter à un entretien les candidats indigènes à un emploi et justifier ensuite un refus de les engager. Tel est le durcissement proposé par la commission du Conseil des Etats sur l'initiative sur 'l'immigration de masse'.

Le Conseil national préconisait une simple communication aux offices régionaux de placement, au lieu de convoquer les candidats. L'initiative acceptée le 14 février 2014, qui demande de régler l'immigration a par des contingents et la préférence indigène, n'aurait été ainsi partiellement satisfaite. La commission du conseil des Etats a donc planché sur d'autres concepts.

C'est la proposition du sénateur Philipp Müller (AG/PLR) qui s'est imposée: les employeurs ne doivent pas seulement annoncer des postes vacants aux offices régionaux de placement, mais doivent inviter les candidats à se présenter. En cas de refus de les embaucher, les employeurs doivent se justifier auprès des autorités.

La commission s'est prononcée à 6 voix contre 2 avec 5 abstentions pour cette variante, a annoncé devant la presse lundi son président Peter Föhn (UDC/SZ). Ne seraient concernés que les métiers et activités avec un taux de chômage au-dessus de la moyenne.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes