La Suisse romande aura quatre centres fédéraux pour requérants

L'emplacement des quatre centres fédéraux pour requérants d'asile en Suisse romande est désormais ...
La Suisse romande aura quatre centres fédéraux pour requérants

L'emplacement des quatre centres fédéraux pour requérants d'asile en Suisse romande est désormais connu: il y aura un centre de procédure à Boudry (NE) et deux centres de départ à Chevrilles (FR) et Grand-Saconnex (GE). Un troisième sera ouvert sur Vaud ou Valais.

La Confédération crée ainsi 1280 places d'hébergement dans ces quatre structures, a indiqué lundi le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) dans un communiqué. Boudry aura une capacité de 480 places et Grand-Saconnex et Chevrilles pourront accueillir chacun 250 requérants.

La capacité du centre de Chevrilles pourra être revue à la hausse jusqu'à 300 places au maximum. Un troisième centre de départ assorti d'un site de réserve sera ouvert dans les cantons de Vaud et du Valais. Des discussions sont en cours pour décider de son emplacement définitif. Il aura aussi une capacité d'accueil de 250 places.

Accélérer les procédures

Ces emplacements ont été décidés d'un commun accord entre la Confédération les cantons et les communes. Ils font l'objet de 'déclaration d'intention tripartite' qui engagent notamment les communes à réaliser ce projet. Pour l'heure, seules deux conventions ont été signées, l'une avec Boudry et l'autre avec Grand-Saconnex. Des accords similaires suivront pour les autres sites définis.

Lors de deux conférences nationales de l'asile, en 2013 et 2014, les aurorités ont convenu d'une restructuration du domaine de l'asile. L'objectif est d'accélérer les procédures et d'augmenter le nombre de places au niveau fédéral afin de traiter la majorité des demandes d’asile dans des centres de la Confédération.

La Suisse a été découpée en six régions pour mener les procédures. Le SEM a prévu 5000 places dans les centres fédéraux, dont 1280 places d'hébergement en Suisse romande.

Compensations

Plusieurs critères ont été définis avant de choisir les emplacements des centres d'asile fédéraux. La taille, l'accessibilité, le type de locaux ont été pris en compte. Le SEM, les cantons et les communes ont également veillé à bien répartir les centres entre les différentes régions.

Les cantons qui accueillent un centre fédéral se verront récompensés: ils se verront attribuer moins de requérants soumis à une procédure d’asile étendue. Ce cas de figure concerne une procédure qui ne peut pas être menée jusqu’à son terme dans un centre de la Confédération.

La création des centres fédéraux a été décidée l'an dernier par le Parlement. Ils s'intègrent dans la grande réforme de l'asile qui sera soumise au peuple le 5 juin prochain en raison du référendum lancé par l'UDC. La nouvelle loi prévoit de trancher 60% des demandes en 140 jours au maximum.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus