La Suisse recense 391 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures

La Suisse enregistre jeudi 391 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres ...
La Suisse recense 391 nouveaux cas de Covid-19 en 24 heures

Covid-19: les nouvelles infections augmentent légèrement en Suisse

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le nombre de nouvelles infections au coronavirus continue d'augmenter légèrement en Suisse. Afin de lutter contre un certain relâchement de la population, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) lance une nouvelle campagne d'information.

'Le nombre de nouvelles infections continue d'augmenter lentement, mais régulièrement', a déclaré jeudi à Berne aux médias Stefan Kuster, chef de la division Maladies transmissibles de l'OFSP. Au cours de la semaine 38, la Suisse a ainsi enregistré 2905 cas, contre 2853 la semaine précédente.

Une légère diminution de 75 à 66 cas a toutefois été recensée sur une semaine concernant les hospitalisations. Le nombre de décès a également diminué, passant de 16 à 15.

Concernant le taux de reproduction, le responsable de l'OFSP a indiqué qu'il se situe toujours au-dessus de 1, mais en dessous de 1,1. 'Sur dix cas, il faudrait en éviter un pour pouvoir aboutir à une stabilisation ou à un recul'.

Trois nouveaux décès jeudi

La Suisse a enregistré jeudi 391 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'OFSP. Trois nouveaux décès sont à déplorer et 11 malades ont été hospitalisés. Durant les dernières 24 heures, les résultats de 13'851 tests ont été transmis.

Le taux de positivité s'élève jeudi à 2,82%, contre 3,38% la veille. Sur les deux dernières semaines, le pays compte 63,1 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Pour mémoire, la Suisse a fixé 60 pour 100'000 habitants le seuil justifiant une quarantaine pour les autres pays.

Depuis le début de la pandémie, le total des décès s'élève à 1776 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 4809. Au total, 51'492 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur 1'313'944 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein.

Les cantons prennent des mesures

Les cantons de Vaud, Genève, Zurich et Berne totalisent près de 70% des cas, a précisé M. Kuster. Face à l'augmentation du nombre de cas, le canton de Berne introduit à compter du 1er octobre le port obligatoire du masque pour les manifestations réunissant plus de 1000 personnes.

Le gouvernement zurichois a quant à lui décidé de maintenir l'obligation de porter un masque dans les commerces jusqu'à la fin octobre au moins. Le canton de Neuchâtel va pour sa part rendre obligatoire dès le 1er octobre l'annonce de toute manifestation privée réunissant plus de 30 personnes.

Les jeunes plus infectés

Les jeunes sont toujours les plus infectés, mais la proportion du groupe de population le plus âgé augmente lentement. Les trois quarts des nouvelles infections touchent des personnes de moins de 50 ans, a précisé M. Kuster.

Le traçage des contacts est pour l'instant suffisant dans les cantons pour faire face aux nouveaux cas qui se présentent. L'OFSP travaille toutefois avec les cantons à une hausse des capacités de tests, en vue de la recrudescence possible du nombre de cas en automne et en hiver.

Avec 10'000 à 15'000 tests par jour, la capacité maximale de 25'000 tests par jour n'est pas encore atteinte. Pour le responsable de l'OFSP, un seuil de 40'000 tests par jour serait l'idéal.

Nouvelle campagne

L’été touche à sa fin, le temps se refroidit et les infections au nouveau coronavirus augmentent, a relevé Virginie Masserey, responsable de la Section contrôle de l'infection de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Dans ce contexte, l'OFSP remet à jour sa campagne 'Voici comment nous protéger'.

Le message est clair: 'À vous d'agir!' L'office rappelle instamment à la population les règles d'hygiène et de conduite qui permettent de se prémunir d'une infection et d'en protéger les autres. La stratégie 'TTIQ' se trouve au cœur de la campagne: traçage, tests, isolement, quarantaine.

Si elle vise tout le monde, la campagne contient toutefois des messages visant spécifiquement les jeunes, pour les motiver notamment à laisser des coordonnées complètes.

Programme de recherche

Milo Puhan, directeur de l'institut d’épidémiologie de l'Université de Zurich, a par ailleurs présenté le programme de recherche 'Corona Immunitas'. Plus de 500 chercheurs et 30'000 participants sont impliqués dans des études concernant différents aspects du virus. Un tableau complet de la pandémie devrait être disponible d'ici le printemps.

Le but du programme est notamment d'examiner la part de la population ayant développé des anticorps contre le coronavirus en Suisse. 'Nous voulons être une boussole dans la gestion de la pandémie', a relevé M. Puhan.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus