La Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé

La Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé, selon une comparaison portant ...
La Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé

La Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé

Photo: KEYSTONE/DPA/MATTHIAS BALK

La Suisse est devenue plus chaude et le Plateau plus ensoleillé, selon une comparaison portant sur les 30 dernières années. En revanche, aucun changement majeur n'est visible pour les précipitations.

La température annuelle moyenne varie aujourd'hui de 9 à 10°C sur le Plateau à 13°C au sud du Tessin, indique mardi Météosuisse. Dans les régions situées au-dessus de 3000 mètres d'altitude, elle est bien inférieure à -5°C.

Concernant l'ensoleillement, on observe également de nettes différences dans le pays, avec une durée relative de 40% environ dans le nord-est du Plateau et jusqu'à 60% en Valais.

La durée de l'ensoleillement a augmenté de 5 à 10% sur le Plateau, souligne Météosuisse, parlant d'une hausse 'frappante'. Ce changement tend à se produire sur l'ensemble de l'année. En outre, les mois de printemps sont devenus légèrement plus ensoleillés dans toute la Suisse.

Différences de précipitations

En raison d'une topographie complexe, les précipitations varient elles aussi beaucoup selon les régions. Dans les grandes vallées des Alpes comme le Valais ou l'Engadine, elles sont parfois nettement inférieures à 1000 mm par an, tandis que sur le versant nord des Alpes et au Tessin, on peut s'attendre à 2000 mm et plus.

Au Tessin, les précipitations sont réparties sur une bonne centaine de jours, alors que sur le versant nord des Alpes, il pleut ou neige 150 jours ou plus par an.

MétéoSuisse utilise une période de référence de 30 ans pour classer les événements météorologiques, comme les températures, les précipitations ou l'ensoleillement. Le choix de cette période dite de référence est basé sur les spécifications de l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Nouvelles évaluations

Les nouvelles valeurs portent désormais sur la période courant de 1991 à 2020. Leur utilisation de référence conduit à classer certains mois, saisons ou années différemment par rapport à l'ancienne période de référence, notamment en ce qui concerne la température.

Par exemple, l'été 2021 (juin à août), frais et pluvieux, s'est révélé environ 0,5°C plus chaud par rapport à la norme 1981-2010, alors qu'il a été 0,1°C plus frais par rapport à la nouvelle période de référence.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus