L'évêque de Coire revendique 1,2 million de francs des Zurichois

Un nouveau litige s'annonce entre l'évêque de Coire et les catholiques zurichois. Mgr Vitus ...
L'évêque de Coire revendique 1,2 million de francs des Zurichois

L'évêque de Coire revendique 1,2 million de francs des Zurichois

Photo: KEYSTONE/GIAN EHRENZELLER

Un nouveau litige s'annonce entre l'évêque de Coire et les catholiques zurichois. Mgr Vitus Huonder revendique 1,2 million de francs d'un fonds alimenté par les Zurichois à partir de 1990. Cet argent devait financer la création d'un évêché de Zurich.

'Il est clair que l'ordinariat de l'évêché n'a pas droit juridiquement sur ce fonds. Mais il y a absolument droit moralement,', écrit une missive épiscopale dont fait mention la SonntagsZeitung et dont l'ats a obtenu une copie.

Puisqu'un 'évêché de Zurich' ne semble plus réaliste, se pose la question de l'utilisation de l'argent de ce fonds, poursuit la lettre.

Mgr Vitus Huonder propose de consacrer chaque tiers à un projet dans la culture, la formation et le social. Dans le domaine culturel figure la rénovation du château épiscopal, à laquelle 400'000 francs seraient consacrés. La même somme irait, dans le domaine de la formation, au séminaire St-Luzi de Coire.

La section grisonne de Caritas recevrait la moitié des 400'000 francs restants, l'autre allant à l'Aide suisse pour la mère et l'enfant, une fondation opposée à l'avortement.

A Zurich, l'idée passe mal. Le président du Synode Benno Schnüriger interprète la lettre comme une menace, qui pourrait déclencher des protestations. Il se demande si l'évêque de Coire est même habilité à se mêler des affaires zurichoises, a confirmé un porte-parole du Conseil synodal.

'Pure provocation'

L'utilisation de l'argent qu'il propose est trop arbitraire et la donation prévue aux anti-avortement une pure provocation, estime Benno Schnüriger. Les rénovations au château sont habituellement financées par les propres moyens de l'évêque, rappelle-t-il. Selon la SonntagsZeitung, des catholiques zurichois soupçonnent Vitus Huonder de vouloir encourager le projet controversé de musée des trésors du chapitre cathédral.

Le porte-parole de l'évêque conteste ces allégations. L'argent est proposé pour le château en tant que bâtiment administratif, ce qui n'a rien à voir avec le musée, écrit Giuseppe Gracia dans une prise de position.

Dissolution pas certaine

Les convoitises de l'évêché de Coire ont été éveillées par un postulat dont débattra le synode des catholiques zurichois le 7 décembre. Le Conseil synodal est prié d'examiner s'il est possible de soumettre au synode une proposition de nouvelle destinée pour l'argent accumulé. Il n'est donc même pas sûr que le fonds soit dissous. Le synode, soit le parlement de l'Eglise, aura le dernier mot.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus