L'assassin écope de 17 ans de prison en deuxième instance

L'homme qui a étranglé sa femme à Assens (VD) et fait croire à sa disparition fin 2012 a été ...
L'assassin écope de 17 ans de prison en deuxième instance

L'assassin écope de 17 ans de prison en deuxième instance

Photo: Keystone

L'homme qui a étranglé sa femme à Assens (VD) et fait croire à sa disparition fin 2012 a été condamné vendredi à 17 ans de prison par la Cour d'appel cantonale à Lausanne. Il a été reconnu coupable d'assassinat et non plus de meurtre comme en première instance.

Son avocate va faire recours. Le Ministère public avait requis 18 ans de prison, en affirmant qu'il s'agissait bien d'un assassinat qui méritait davantage que les 14 ans infligés en première instance pour meurtre.

En février dernier, le Tribunal criminel d'Yverdon-les-Bains avait écarté l'assassinat au profit du meurtre. Il avait considéré que la version de l'ingénieur et ex-cadre de 46 ans, qui aurait perdu sur un mot tout contrôle sur lui-même, était crédible.

Selon le procureur, il s'agissait d'un crime presque parfait. Lors de la nuit fatale du 27 au 28 octobre 2012, l'accusé s'est débarrassé du cadavre dans une forêt et l'a fait disparaître 'sans omettre d'enlever l'alliance'.

Il s'est en outre forgé un alibi béton: il dormait cette nuit-là chez des amis. Par la suite, son comportement a été dénué de tout scrupule; il a fait croire à un cambriolage, à une fugue de son épouse.

Quant au mobile, il est odieux, selon le Ministère public. L'homme a agi pour ne pas verser de pension, ne pas quitter sa maison, alors que sa femme songeait au divorce. Cette version des faits est vivement contestée par la défense. Tant pour le déroulement des événements que le pour le mobile, l'accusé a agi sous le coup d'une pulsion, selon l'avocate.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus