L'approvisionnement en eau potable pourrait être difficile cet été

Face au niveau très faible des eaux souterraines au Tessin, les autorités prennent des mesures ...
L'approvisionnement en eau potable pourrait être difficile cet été

L'approvisionnement en eau potable pourrait être difficile cet été

Photo: KEYSTONE/TI-PRESS/Pablo Gianinazzi

Face au niveau très faible des eaux souterraines au Tessin, les autorités prennent des mesures. L'Office cantonal pour la protection des eaux a demandé aux communes autour de Locarno de surveiller leurs réservoirs afin de prévenir un manque d'eau potable.

Les pluies de juin n'ont de loin pas suffi à compenser la sécheresse de l'hiver et du printemps. Durant les mois d'hiver, les précipitations n'ont pas dépassé 20% des quantités habituelles au Tessin. Et au printemps, elles ont atteint à peine 40% de la moyenne des années 1991 à 2020 pour cette période, a indiqué à Keystone-ATS Luca Panziera, de MétéoSuisse.

Depuis le début de l'année, les pluies enregistrées par la station de mesure de Lugano sont inférieures à la moitié de celles survenues douze mois plus tôt. Pour juin uniquement, le Tessin se situe cependant à peu près dans sa moyenne habituelle.

Scénario catastrophe

Conséquence de tous ces mois secs, le niveau des nappes phréatiques tessinoises est extraordinairement faible, précise Alessandro Toscani, de l'Office cantonal de la protection des eaux. En comparaison avec les neuf années précédentes, il se situe 'proche du minimum', relève le spécialiste en hydrologie Sebastian Pera.

Les experts s'attendent à ce que l'approvisionnement puisse être difficile lors des trois prochains mois. Dans la région de Locarno, les communes sont appelées à contrôler de près la situation et à soumettre au canton des propositions en cas de scénario catastrophe.

Appel à l'aide de l'Italie

Le nord de l'Italie fait face à un problème plus délicat encore. Le président de la région de Lombardie Attilio Fontana a demandé plusieurs fois de l'aide à la Suisse au cours des derniers jours pour lutter contre la sécheresse.

Il souhaite que le Pô soit davantage approvisionné en eau depuis le Lac Majeur, via la rivière Tessin. Le nord de l'Italie est en proie à sa plus longue sécheresse des 70 dernières années.

Les lacs de barrage tessinois de leur côté sont très peu remplis: à moins de 30% de leurs capacités, indique Giovanni Bernasconi, responsable au Département tessinois de l'environnement.

Dans l'ensemble, les spécialistes s'attendent à ce que les périodes de sécheresse augmentent encore à l'avenir en fréquence et en durée.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus