L'Université de Zurich va limiter ses dépenses

L'Université de Zurich (UZH) doit économiser 13 millions de francs par année de 2017 à 2020 ...
L'Université de Zurich va limiter ses dépenses

L'Université de Zurich va limiter ses dépenses

Photo: Keystone

L'Université de Zurich (UZH) doit économiser 13 millions de francs par année de 2017 à 2020. Malgré ces coupes, la haute école compte bien améliorer encore sa position.

Avec un chiffre d'affaires total de près de 1,4 milliard de francs, L'UZH a réussi à dégager un 'petit bénéfice' de 2,1 millions de francs en 2015, a indiqué jeudi Stefan Schnyder, directeur des finances, du personnel et des infrastructures de l'Université de Zurich.

L'avenir s'annonce moins rose. Le canton de Zurich va réduire sa participation financière de 4 millions de francs par année et les subventions fédérales stagnent. De plus, l'université prévoit que la part des employeurs pour la caisse de pension va augmenter.

Compte tenu du budget global, une économie de 13 millions par année est jugée 'modérée' par le recteur Michael Hengartner. C'est un amaigrissement sain.

Nouvelles sources de financement

Lorsque le financement de base stagne ou même recule, il faut trouver de nouvelles sources. Le financement par des tiers est passé de 202 millions de francs à 303 millions au cours des cinq dernières années. Les principales sources de financement sont actuellement le Fonds national suisse de la recherche (FNS) et le programme cadre de recherche de l'Union européenne.

Les dons sont une autre source de financement. Dans ce domaine, l'UZH mise sur la transparence après les critiques qui ont accompagné le contrat de sponsoring signé avec l'UBS (100 millions de francs) en 2012. Des journalistes avaient demandé à connaître les détails du contrat. L'UZH avait d'abord refusé.

Nombre d'étudiants en baisse

En 2015, le nombre d'étudiants s'est établi à 25'358 contre 25'634 l'année précédente. Après une forte croissance dans les années 1990, la stabilisation de ces dernières années satisfait la direction.

La plus forte croissance d'étudiants ces cinq dernières années a été recensée dans la médecine, les mathématiques, l'informatique et les sciences naturelles. Le nombre de médecins ne couvrant pas les besoins en Suisse, l'UZH souhaite pouvoir augmenter le nombre d'étudiants dans ce domaine.

Pour y parvenir, l'université veut pouvoir créer des places de formation clinique dans les hôpitaux cantonaux de Lucerne et St-Gall. Les détails de ce projet seront connus d'ici cet été.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus