L'UDC espère lancer en décembre sa 2e initiative anti-immigration

L'UDC remet la compresse contre la libre circulation des personnes avec l'UE: sa nouvelle initiative ...
L'UDC espère lancer en décembre sa 2e initiative anti-immigration

L'UDC espère lancer en décembre sa 2e initiative anti-immigration

Photo: Keystone

L'UDC remet la compresse contre la libre circulation des personnes avec l'UE: sa nouvelle initiative prévoit une suppression pure et simple. Le parti espère le feu vert de la Chancellerie fédérale en décembre afin d'entamer la récolte de signatures en 2018.

La direction du parti a décidé il y a deux semaines du texte définitif, a indiqué à l'ats son secrétaire général Gabriel Lüchinger, revenant sur une information du Matin Dimanche et de la SonntagsZeitung. L'assemblée des délégués avait donné en juin dernier son aval à deux versions. C'est le texte le plus précis et le plus restrictif qui a été choisi.

Intitulée 'Limite aux frontières', l'initiative stipule que la Suisse règle de manière autonome son immigration. Qu'aucun nouvel accord international octroyant la liberté d'entrer en Suisse à des ressortissants étrangers ne peut être conclu. Que les accords internationaux existants et autres engagements ne doivent pas être contraires à ces deux premières exigences.

Délai d'un an

En cas d'acceptation du texte par le peuple, le Conseil fédéral aurait un an pour négocier la fin de la libre circulation. Au cas où aucune solution ne serait trouvée, il faudrait dénoncer dans le mois qui suit les accords bilatéraux I, dont fait partie l'accord de libre circulation.

L'initiative a été remise la semaine dernière à la Chancellerie fédérale pour examen. Cette étape dure en principe entre deux et trois mois, indique Gabriel Lüchinger. Le comité de direction de l'UDC doit également donner son aval le 27 octobre. La récolte de signatures devrait pouvoir commencer en janvier, ajoute-t-il.

Volonté populaire bafouée

Le texte est le fruit d'une volonté commune de l'UDC et de l'Action pour une Suisse indépendante et neutre (ASIN). Cette organisation a donné son feu vert au lancement d'une nouvelle initiative le 6 mai dernier.

Pour la droite dure, la loi d'application de la première initiative contre l'immigration de masse, acceptée le 9 février 2014, ne répond pas fidèlement à la volonté du peuple. Avec cette deuxième initiative, le Conseil fédéral n'aurait plus aucun moyen d'esquiver une mise en oeuvre stricte.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus