L'EMPA inaugure un bâtiment modulaire de recherche

Le bâtiment modulaire NEST, à la fois laboratoire d'essai et immeuble d'habitation, a été inauguré ...
L'EMPA inaugure un bâtiment modulaire de recherche

L'EMPA inaugure un bâtiment modulaire de recherche

Photo: Keystone

Le bâtiment modulaire NEST, à la fois laboratoire d'essai et immeuble d'habitation, a été inauguré lundi à Dübendorf (ZH) en présence du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann. Avec cet ouvrage, l'EMPA testera en conditions réelles des nouvelles technologies.

Grâce à ce bâtiment expérimental, le Laboratoire fédéral d'essai des matériaux et de recherche (EMPA) veut accélérer la recherche dans les domaines de la construction et de l'énergie. Les personnes occupant les logements et les bureaux de NEST contribueront ainsi à tester les innovations.

Le bâtiment-test affiche également sa modularité dans ses structures. La construction, conçue par des architectes zurichois, comporte un noyau central avec des plate-formes ouvertes où pourront s'insérer des modules et des laboratoires de recherche.

'Grâce à son concept modulaire, NEST va se modifier constamment pour pouvoir répondre aux questions d'actualité dans les domaines de la construction et de l'énergie', a expliqué Gian-Luca Bona, directeur de l'EMPA.

Le bâtiment est ainsi voué à évoluer, ce qu'a souligné Johann Schneider-Ammann : 'Au coeur de son concept figure le changement constant et la structure modulaire', a-t-il déclaré dans son discours.

Tester de nouvelles fonctionnalités du bois

Le jour de l'inauguration, NEST comptait déjà deux premiers modules en activité. Un espace de bureau, conçu par la HES de Lucerne, effectue des recherches sur l'ameublement flexible ou la personnalisation des places de travail.

Une autre unité de recherche consiste en un module en bois, qui servira de logement pour étudiants et qui permettra à l'EMPA et à l'EPFZ d'examiner des nouvelles fonctionnalités du bois.

Le nouveau bâtiment de recherche de l'EMPA a été soutenu par 90 partenaires issus du monde académique (EPFZ, EPFL, HES Lucerne), des instances publiques et de l'économie privée, comme Holcim, Swisscom, Geberit, et Schenker Stores.

Cette synergie entre les chercheurs et l'économie privée a été saluée par le ministre de l'économie. 'Le domaine de la formation, de la recherche et de l'innovation suisse fait preuve de sa vitalité lorsqu'il parvient à focaliser les forces des milieux privés et publics', a déclaré M. Schneider-Ammann, selon le texte de son discours.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus