Johann Schneider-Ammann à Colmar pour convaincre François Hollande

Mission difficile en vue pour Johann Schneider-Ammann: le président de la Confédération va ...
Johann Schneider-Ammann à Colmar pour convaincre François Hollande

Johann Schneider-Ammann à Colmar pour convaincre François Hollande

Photo: Keystone

Mission difficile en vue pour Johann Schneider-Ammann: le président de la Confédération va rencontrer samedi à Colmar son homologue français François Hollande pour défendre la position de la Suisse, prête à activer une clause de sauvegarde unilatérale, face à l'UE.

Officiellement, le ministre de l'économie est invité à l’inauguration du musée Unterlinden, mais les deux chefs d'Etat profiteront de l'occasion pour discuter de la question épineuse des bilatérales, a expliqué Johann Schneider-Ammann aux médias jeudi en marge du Forum économique mondial (WEF) à Davos.

Cela fera bientôt deux ans que la Suisse essaie de trouver une solution pour pouvoir appliquer l'initiative de l'UDC 'contre l'immigration de masse'. Celle-ci demande une limitation de l'immigration avec l'aide de contingents.

Chère à la France

Tout l'enjeu est maintenant de trouver une interprétation commune de la clause de sauvegarde sans devoir dénoncer l'accord sur la libre circulation des personnes, particulièrement chère à la France. En cas de désaccord avec l'UE, la Suisse l'appliquerait selon ses critères.

Lors de sa visite à Berne en avril 2015, François Hollande n'avait pas transigé sur la libre circulation. Il avait avoué ne pas savoir si une issue était possible avec Bruxelles.

Le problème, c'est que le temps presse: Berne et Bruxelles doivent trouver un accord avant la fin février, car le Conseil fédéral compte transmettre son message au Parlement en mars.

Participation suisse à 'Horizon 2020'

Au menu de leurs discussions également: 'Horizon 2020'. Depuis le vote du 9 février 2014 et la non-signature du protocole d'accord de libre circulation avec la Croatie, la Suisse n'est associée que partiellement et temporairement aux programmes de l'UE jusqu'à la fin 2016 pour l'instant.

A partir de 2017, la Suisse sera à nouveau complètement intégrée à 'Horizon 2020' si elle trouve une solution pour appliquer le texte de l'UDC et que l'UE accepte. Sinon, elle participera comme Etat tiers à l'ensemble du programme, situation qui a prévalu entre 1987 et 2003.

Enfin, le socialiste français et le libéral-radical bernois aborderont également le dossier 'Bâle-Mulhouse'. Les deux pays doivent régler la question de la fiscalité directe à appliquer aux entreprises suisses sur place. L'aéroport comprend deux secteurs douaniers, français et suisse, mais il est entièrement localisé sur le territoire français.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes