Il tue son épouse à Dietikon (ZH) avant d'être arrêté le même jour

Un homme de 37 ans a tué son épouse âgée de 34 ans à Dietikon (ZH). Le corps sans vie de la ...
Il tue son épouse à Dietikon (ZH) avant d'être arrêté le même jour

Après l'avoir violentée et harcelée, il tue son épouse à Dietikon

Photo: KEYSTONE/WALTER BIERI

Un homme de 37 ans a tué son épouse âgée de 34 ans à Dietikon (ZH). Souvent victime de violence conjugale, la femme a été découverte morte lundi dans son appartement. La police a pu arrêter l'homme, dont elle vivait séparée, le même jour dans le canton de St-Gall.

Les circonstances exactes du meurtre et le mode opératoire du meurtrier présumé font l'objet de l'enquête, indique mardi la police cantonale zurichoise. Les relations au sein du couple nord-macédonien ont été marquées par la violence. En février 2018, le mari avait été arrêté pour violence conjugale. Il a écopé d'une interdiction de contacter son épouse et de s'en approcher.

Interdiction de contact échue

Le trentenaire n'a toutefois pas respecté cette interdiction. En novembre dernier, la police zurichoise a alors voulu proposer des mesures de protection à l'épouse, mais cette dernière a refusé par deux fois une convocation pour s'entretenir avec des spécialistes.

Au printemps dernier, elle a informé la police que son mari la harcelait à nouveau. L'homme s'est vu infliger une nouvelle fois une interdiction d'entrer en contact avec son épouse et de s'approcher d'elle. Cette mesure a pris fin il y a quatre semaines. Cette fois-ci, l'époux avait respecté l'interdiction.

Harcèlement à la porte dimanche

Dimanche dernier, il s'est toutefois rendu au domicile de son épouse. Sonnant incessamment à la porte, il a tenté d'entrer en contact avec la mère de ses enfants, dont il partageait la garde. Il n'a toutefois trouvé sur place qu'une parente de l'épouse, qui a alerté la police.

Les policiers arrivés sur place ont alors éloigné l'époux en raison de son attitude harcelante. Le même jour, la police a reçu deux appels lui signalant que l'homme avait de nouveau été vu à Dietikon. Les policiers n'en ont cependant trouvé aucune trace, mais ont demandé à la famille de lui signaler toute apparition du suspect, le cas échéant à nouveau.

Echec de la police

Lundi vers 16h30, la police a été informée que le corps sans vie d'une personne gisait dans l'appartement de l'épouse. Les policiers y ont découvert celui de la victime.

'Le rôle de nos spécialistes de la protection contre la violence est d'éviter des cas tragiques comme celui-ci', confie à Keystone-ATS un porte-parole de la police cantonale. Ils n'ont malheureusement pas réussi à le faire, ajoute-t-il.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus