Il massacre son épouse au couteau à Kriens (LU): 20 ans de prison

Un homme de 42 ans écope de 20 ans de prison pour l'assassinat de son épouse 17 ans plus jeune ...
Il massacre son épouse au couteau à Kriens (LU): 20 ans de prison

Il massacre son épouse au couteau à Kriens (LU): 20 ans de prison

Photo: Keystone

Un homme de 42 ans écope de 20 ans de prison pour l'assassinat de son épouse 17 ans plus jeune que lui, en 2014 à Kriens (LU). La justice lucernoise a largement suivi vendredi le réquisitoire du Ministère public face à un 'crime d'honneur' extrêmement brutal.

'Bestial', 'barbare', 'horrible': le procureur n'a pas trouvé de mots assez forts pour dénoncer l'assassinat commis par l'accusé, un Kurde syrien. Il a réclamé une peine de prison à perpétuité contre lui.

Mariage arrangé

La victime était également la cousine de l'accusé. La famille du prévenu avait arrangé le mariage, conclu en Grèce en 2008 sans valeur légale. La jeune femme a mis au monde deux garçons en 2009 et 2011.

Elle est partie en Suisse en 2011 avec les deux enfants. Son mari est arrivé sur sol helvétique deux ans plus tard. Elle voulait se séparer de lui après être tombée amoureuse d'un autre homme.

Avec un couteau de boucher

Le 20 janvier 2014, le prévenu se rend dans l'appartement de l'oncle de sa jeune épouse. Il emmène avec lui les deux enfants du couple.

Dans l'appartement de l'oncle de la jeune femme, l'accusé trouve un couteau de boucher et attaque sa victime. Il manque de peu de la décapiter en lui assénant une dizaine de coups de couteau, alors même que leurs enfants sont présents dans l'appartement.

'Erreur de ma vie'

Face à la Cour, l'accusé a reconnu les faits et les a qualifiés d''erreur de ma vie'. Il a déclaré ne pas se souvenir exactement de ses actes, affirmant qu'il se trouvait dans un état second au moment du crime.

L'homme était sous la pression de sa famille et de sa tradition, a-t-il expliqué aux juges du Tribunal de district de Kriens. Il a été poussé au meurtre par des oncles qui voulaient laver l'honneur de la famille, selon lui.

L'avocat de la défense a vainement plaidé le crime passionnel. Il a demandé que la peine de son client n'excède pas 7 ans.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus