Grand pas en avant dans l'enquête sur le braquage d'un diamantaire

La police genevoise tient un suspect dans son enquête sur le braquage d'un diamantaire, commis ...
Grand pas en avant dans l'enquête sur le braquage d'un diamantaire

Grand pas en avant dans l'enquête sur le braquage d'un diamantaire

Photo: KEYSTONE/EPA/STR

La police genevoise tient un suspect dans son enquête sur le braquage d'un diamantaire, commis en mars 2017, à Genève. L'homme qui l'intéresse est un double national franco-algérien. Il est âgé de 30 ans et se trouve actuellement sous les verrous en Algérie.

Le Ministère public genevois a délivré une commission rogatoire en Algérie en vue d'entendre le prévenu, a indiqué mercredi à l'ats le porte-parole du pouvoir judiciaire Henri Della Casa, confirmant une information de la Tribune de Genève. Il a aussi émis un mandat d'arrêt international visant les auteurs présumés du braquage.

Le suspect a été identifié grâce à une vidéo postée sur Youtube, faite à partir d'images de vidéo-surveillance prises lors de l'agression du diamantaire. Cette vidéo avait été réalisée par des experts belges. Jamais encore, Genève n'avait recouru à un tel procédé pour lancer un appel à témoins.

Menacé par trois malfrats

Le diamantaire avait été surpris à son domicile par trois individus armés. Il avait été menacé et contraint de se rendre avec les malfaiteurs dans les locaux de sa société du centre-ville de Genève. Sur place, les braqueurs s'étaient emparés d'un lot important de diamants de sertissage et de pierres taillées.

Selon la Tribune de Genève, le butin se montrait à 15 millions d'euros. Les trois malfaiteurs s'exprimaient en français et en arabe. Les assureurs du diamantaire s'étaient engagés à verser 'une forte récompense' à toute personne susceptible de fournir des renseignements pouvant mener à la récupération des pierres volées.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus