Grand Conseil vaudois: report après la mise en cause du président

L'annonce de la condamnation pour menaces du président du Grand Conseil vaudois suscite des ...
Grand Conseil vaudois: report après la mise en cause du président

L'annonce de la condamnation pour menaces du président du Grand Conseil vaudois suscite des remous. Le début de la séance du Parlement de mardi, prévu à 14h00, a été reporté vers 15h30. Yves Ravenel sera remplacé par la 1ère vice-présidente Sonya Butera.

Cette décision est motivée par le souci de conduire les débats dans un esprit serein cet après-midi, explique mardi le Grand Conseil dans un communiqué. En début d'après-midi, le président mis en cause rencontrait tour à tour les groupes politiques pour s'expliquer.

Yves Ravenel a été condamné en août dernier pour menaces qualifiées et tentative de menaces qualifiées dans le cadre de son divorce. Il a écopé de 60 jours-amende à 80 francs avec sursis pendant deux ans, ainsi que d'une amende de 960 francs.

Cette condamnation interpelle la classe politique vaudoise. Le groupe Ensemble à Gauche et POP a demandé la démission d'Yves Ravenel.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus