Genève: projet de loi pour imposer la parité hommes-femmes à l'Etat

Le gouvernement genevois est résolu à imposer la parité entre les hommes et les femmes au sein ...
Genève: projet de loi pour imposer la parité hommes-femmes à l'Etat

Genève: projet de loi pour imposer la parité hommes-femmes à l'Etat

Photo: KEYSTONE/MARTIAL TREZZINI

Le gouvernement genevois est résolu à imposer la parité entre les hommes et les femmes au sein des 112 commissions officielles et des 23 conseils d'administration des institutions de droit public. Un projet de loi sera soumis au Parlement.

Aujourd'hui, l'incitation à la parité n'est plus suffisante, a souligné mercredi la conseillère d'Etat Nathalie Fontanet. Entre 2008 et 2018, la part des femmes au sein de ces instances n'a progressé que de deux petits points, passant de 14% à 16%. Le gouvernement a donc décidé d'agir avec un projet de loi.

Pour faire en sorte que la parité des sexes soit atteinte, les entités concernées présenteront une candidature féminine et une candidature masculine pour chaque poste à pourvoir, sous réserve d'une impossibilité. Par exemple, la commission des ramoneurs n'a pas de femmes à présenter, car aucune femme n'exerce ce métier, a relevé Mme Fontanet.

Le Conseil d'Etat genevois propose aussi de modifier la loi concernant le règlement du Grand Conseil. Le bureau du Parlement devra veiller à ce qu'une candidature féminine et une candidature masculine soient présentées pour chaque poste à pourvoir au sein du conseil d'administration d'une institution.

Enfin, afin de favoriser la parité au sein de l'administration, le Conseil d'Etat a modifié le règlement d'application de la loi relative au personnel de l'administration cantonale. Lors d'un engagement, à compétences égales, la préférence sera donnée à la candidature d'une personne dont le sexe est sous-représenté.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus