Genève ne veut pas abolir l'impôt sur les chiens

La taxe sur les chiens est maintenue à Genève. Selon les résultats anticipés portant sur près ...
Genève ne veut pas abolir l'impôt sur les chiens

Genève ne veut pas abolir l'impôt sur les chiens

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

La taxe sur les chiens est maintenue à Genève. Le 'non' l'emporte dimanche à 67,26% pour ne pas abolir cet impôt qui rapporte 2,1 millions de francs au canton et aux communes. Le taux de participation élève à 43,12%.

Adoptée par le Grand Conseil, grâce aux voix de l'UDC, du MCG, du PLR et d'Ensemble à Gauche, la suppression de la taxe sur les chiens faisait l'objet d'un référendum. Les partisans de l'abolition considèrent cet impôt comme injuste et discriminatoire, le chien, facteur de lien social, étant le seul animal de compagnie à être taxé.

Pour le comité référendaire, qui réunit des membres du PS, des Verts, du PDC et du PLR, cet impôt est nécessaire pour couvrir les coûts liés au nettoyage des déjections et à la mise à disposition de caninettes et de sacs. En charge de l'entretien de la voirie, les communes allaient être très impactées par sa suppression.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus