Gains surprises pour l'UDC et les francophones bernois au National

L'UDC bernoise passe de 8 à 9 élus au Conseil national, où la députation totale est réduite ...
Gains surprises pour l'UDC et les francophones bernois au National

Gains surprises pour l'UDC et les francophones bernois au National

Photo: Keystone

L'UDC bernoise passe de 8 à 9 élus au Conseil national, où la députation totale est réduite de 26 à 25 sièges. Le PS (6), le PLR (2) et les Vert'libéraux (2) gardent les leurs. Le PBD (3) et les Verts (2) perdent chacun un mandat. Le Jura bernois recouvre un fauteuil.

Le parti agrarien a réalisé ses espoirs de gagner un mandat supplémentaire, malgré le retrait de deux sortants et l'absence d'un apparentement avec le PLR. Perdu en 2011, le siège du Jura bernois est sauvé par l'UDC Manfred Bühler, député-maire de Cortébert.

L'Union démocratique du centre retrouve ainsi ses forces d'avant 2008, lors de la dissidence du PBD. Werner Salzmann et Erich Hess rejoignent le Parlement fédéral. Le PS campe sur ses positions. Profitant de son renouveau au niveau national, le PLR conserve ses deux élus.

Les affaires qui ont éclaboussé certaines politiciennes n'ont pas eu d'impact. La députée socialiste Margret Kiener Nellen, prise dans la tourmente pour une affaire d'optimisation de sa déclaration d'impôt, sauve son siège. Idem pour la libérale-radicale Christa Markwalder, au coeur d'un feuilleton politique lié au Kazakhstan.

Au PBD, Heinz Siegenthaler, et chez les Verts, Aline Trede, font les frais de la réduction du nombre de sièges attribués au canton de Berne et de l'appétit de l'UDC. Contrairement à la tendance nationale, le PVL bernois tire son épingle du jeu.

Ballotage aux Etats

Il faudra attendre le 2e tour le 15 novembre pour connaître les noms des deux représentants bernois au Conseil des Etats. Aucun des onze candidats en lice n'a obtenu la majorité absolue dimanche. Les deux sénateurs sortants obtiennent le meilleur score.

Werner Luginbühl (PBD) obtient 151'069 voix et Hans Stöckli (PS) 144'805. Leur rival le plus acharné, Albert Rösti (UDC), suit de près avec 136'055 suffrages.

Ce candidat de l'Oberland bernois a surtout ratissé dans les campagnes et il a longtemps été en tête du trio. Une fois de plus, c'est l'arrondissement peuplé et urbain de Berne-Mittelland qui a été décisif. Les résultats de cette région ne sont tombés qu'en début de soirée.

Avec onze candidats au portillon, un 2e tour était hautement probable dans le canton de Berne. Christine Häsler (Verts) a obtenu un résultat respectable, avec 73'109 voix. Les autres candidats se trouvent nettement derrière. La participation a atteint 48,8%.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus