Frontières avec tous les pays de l'UE rouvertes le 15 juin

La Suisse rouvrira ses frontières avec tous les Etats membres de l'Union européenne et le Royaume-Uni ...
Frontières avec tous les pays de l'UE rouvertes le 15 juin

Frontières avec tous les pays européens rouvertes le 15 juin

Photo: KEYSTONE/GEORGIOS KEFALAS

Bronzer sur une plage italienne, randonner à travers les forêts roumaines ou encore flâner dans les rues de Stockholm sera bientôt à nouveau possible. La Suisse rouvrira le 15 juin ses frontières avec tous les pays de l'Union européenne, l'AELE et le Royaume-Uni.

Berne avait déjà annoncé la réouverture des frontières avec l'Autriche, l'Allemagne et la France pour cette date en concertation avec les autorités de ces pays. Ce sera désormais le cas avec tous les pays de l'Union européenne, le Royaume-Uni, la Norvège, l'Islande et le Liechtenstein. Le Département fédéral de justice et police doit adapter l'ordonnance sur le Covid-19.

La décision a été prise après une vidéoconférence informelle des ministres de l’intérieur des États Schengen, a indiqué vendredi le Conseil fédéral. La Suisse y était représentée par le secrétaire d’État aux migrations Mario Gattiker.

Lors de cette réunion, de nombreux ministres ont exprimé le souhait d’un retour à la normalité et d’une suppression des contrôles aux frontières intérieures de l’Europe à compter du 15 juin. La Belgique en fait partie. A l'inverse, l'Espagne n'envisage pas d'assouplissements avant la fin du mois. Une réouverture graduelle pour les Etats tiers n'est pas non plus prévue avant début juillet.

Mesures sanitaires étudiées

L'Office fédéral de la santé publique analyse actuellement si des mesures sanitaires seront nécessaires aux frontières terrestres et dans les aéroports helvétiques. Lors de cet examen, il tiendra compte des mesures prises par les autres Etats.

Chaque pays décidant lui-même des conditions d'entrée, les Suisses devront se renseigner avant leur voyage. Des quarantaines à l'arrivée ou des mesures, comme le port du masque, pourraient être exigées.

Le Secrétariat d'état aux migrations a indiqué à Keystone-ATS que seuls les ressortissants ou les personnes ayant un titre de séjour dans un pays de l'UE, l'AELE ou au Royaume-Uni seront autorisés à entrer en Suisse. Un touriste américain ou chinois se verra refoulé.

Couples réunis

Les restrictions d’entrée ont déjà été assouplies le 16 mai entre l'Allemagne, l'Autriche et la Suisse. Les couples transfrontaliers peuvent de nouveau traverser la frontière. Visiter sa famille, assister à un mariage ou des funérailles, profiter de sa résidence secondaire ou de sa parcelle de terre est également possible.

Il est par contre toujours interdit de venir en Suisse ou d'aller dans les pays voisins pour faire du tourisme et des achats ou prendre de l'essence. Les contrôles aux frontières restent en vigueur. Ils sont basés sur une analyse des risques. Et les douaniers peuvent continuer à refuser l'entrée en Suisse.

Jusqu’au 15 juin, l’entrée en Suisse en provenance des autres États membres de l’UE et l'AELE n’est possible qu’exceptionnellement.

Augmentation du trafic vers l'Italie

L'Italie a quant à elle décidé unilatéralement de lever les restrictions d'entrée pour les Européens au 3 juin. Une réouverture considérée prématurée par la Suisse.

Dès jeudi, le trafic vers ou en provenance de la péninsule a toutefois augmenté d'environ 20%. L'Administration fédérale des douanes a expliqué cette hausse par plusieurs raisons. Les Suisses possédant une maison en Italie ou les Italiens vivant en Suisse ont été nombreux à profiter de cet assouplissement.

Quelques voyages touristiques ont également été enregistrés. Malgré tout, le volume de trafic est toujours nettement plus faible qu'avant la crise du coronavirus.

Campagne de Suisse Tourisme

L'annonce de vendredi intervient alors que Suisse Tourisme a lancé une vaste campagne promotionnelle à l'échelle internationale. Les touristes suisses seront les premiers visés par cette campagne, suivis par les Allemands et les Français.

Selon l'organisation faîtière, le manque à gagner pour le tourisme helvétique atteint 8,7 milliards de francs pour la période allant de mars à juin. Le KOF estime lui que les nuitées hôtelières devraient pourraient chuter de moitié dans les villes cet été et de 20% à 30% dans les zones de montagne.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus