Faux policiers arrêtés à Viège lors d’une remise d'argent

Deux faux policiers ont été arrêtés vendredi dernier à Viège après avoir soutiré plusieurs ...
Faux policiers arrêtés à Viège lors d’une remise d'argent

Faux policiers arrêtés à Viège lors d’une remise d'argent

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Deux faux policiers ont été arrêtés vendredi dernier à Viège après avoir soutiré plusieurs dizaines de milliers de francs à une retraitée qui pensait mettre ses avoirs en sécurité. La police cantonale valaisanne met en garde contre ce genre d'escroquerie.

L'arnaque commence au téléphone. Le fraudeur fait croire à son interlocuteur qu'un cambriolage dans son immeuble ou une cyberattaque contre sa banque est prévu et que la 'police' souhaite mettre son argent ou ses avoirs en sécurité, explique mercredi dans un communiqué les forces de l'ordre cantonale. Dans certains cas, la personne contactée, inquiète, lui remet argent ou bijoux.

'Plusieurs appels de ce genre ont été récemment signalés à la police cantonale valaisanne', explique à Keystone-ATS Mathias Volken, porte-parole de cette dernière. C'est le cas notamment d'une retraitée, qui, après avoir remis plusieurs dizaines de milliers de francs à des escrocs, a pris contact avec la vraie police. 'Nous avons immédiatement ouvert une enquête et lorsqu'une autre personne nous a informés qu'elle avait été approchée, nous avons mis en place une intervention'.

'Les escrocs travaillent vite'

Vendredi, la police a donc arrêté à Viège deux fraudeurs présumés âgés de 22 et 56 ans, originaires de Suisse alémanique, au moment de ce transfert d'argent planifié. Une troisième personne, une femme de 20 ans, a également été arrêtée par la police saint-galloise grâce à des informations de son homologue valaisanne.

Les enquêtes instruites par le Ministère public démontreront si les auteurs présumés ont commis d'autres méfaits. Ceux-ci sont actuellement en détention.

La retraitée lésée reverra-t-elle la couleur de son argent? Difficile à dire, estime Volken. Dans ce genre de délits, les escrocs travaillent très vite et le butin est rapidement déplacé, complète-t-il.

Le porte-parole rappelle que la vraie police 'ne vous contactera jamais par téléphone pour vous demander votre argent ou vos objets de valeur'. Il ne faut pas non plus se fier au numéro qui s'affiche lors d'un appel, car celui-ci peut être manipulé. Il souligne aussi que les auteurs parlent à la fois le haut valaisan et le suisse allemand.

/ATS
 

Actualités suivantes