Fan zones: départ sans incident et dans une bonne ambiance

A l'image de la Nati qui s'est contentée du minimum face à la modeste Albanie, réduite à dix ...
Fan zones: départ sans incident et dans une bonne ambiance

A l'image de la Nati qui s'est contentée du minimum face à la modeste Albanie, réduite à dix, les fans zones ont vécu un premier week-end sans débordement. La faute en partie à la météo, les affluences sont restées modestes, tandis que l'ambiance était bon enfant.

A Genève, qui offre à Plainpalais la plus grande fans zone de Suisse avec 12'000 places, les organisateurs ont compté 5000 personnes samedi après-midi pour le match Suisse-Albanie. Il a plu averse jusqu'à une demi-heure de la rencontre. Puis plus rien. Minoritaires en nombre, les supporters albanais ne l'étaient pas en voix et en couleur. L'ambiance est restée bon enfant et aucun incident n'a été signalé.

Pas de problème non plus en soirée pour une rencontre considérée à risques entre la Russie et l'Angleterre. Si, à Marseille, les craintes se sont concrétisées, à Genève, les quelque 2500 spectateurs présents sous une pluie intermittente à Plainpalais, britanniques en majorité, ont assuré une ambiance positive, a dit à l'ats un des organisateurs de la fans zone.

La pluie n'a pas posé de problème aux fans zones installées à l'intérieur, à l'image de celle d'Yverdon-les-Bains, à la patinoire comme à Martigny (VS) par exemple. Samedi pour le match de l'équipe de Suisse, la patinoire du Nord vaudois accueillait quelque 500 personnes.

Là aussi, selon un responsable de la fans zone, l'ambiance est restée bon enfant. Public et drapeaux étaient partagés, a-t-il dit à l'ats.

A l'image des fans zones, les rues des villes suisses sont aussi restées relativement calmes en ce début d'Euro 2016. L'ats n'avait reçu dimanche soir aucune information de la police signalant des problèmes ou autres incidents.

Auto-corso

Il faut savoir que les polices se montrent plutôt tolérantes. Beaucoup ont annoncé qu'elles ne sanctionneraient pas des coups de klaxons abusifs. Ces 'auto-corso' seront admis durant une heure après les matches, pour autant qu'ils ne perturbent pas exagérément l'ordre public et la circulation, précise la police fribourgeoise.

Les abus et les fautes graves seront néanmoins dénoncés, précise la police cantonale vaudoise qui cite notamment le non-respect des limitations de vitesse, des feux ou des priorités.

Celle de Neuchâtel ajoute que les comportements inappropriés et excessifs seront sanctionnés. Et de citer les démarrages brusques, freinages dangereux sans raison, ou passagers en mouvement assis sur les portières ou à l'extérieur du véhicule. L'Euro reste une fête, tolérance et respect (du sommeil notamment) sont essentiels, souligne la police neuchâteloise..

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus