Enquête administrative ordonnée par le Conseil d'Etat valaisan

Le Conseil d'Etat valaisan ouvre une enquête administrative en lien avec la fraude électorale ...
Enquête administrative ordonnée par le Conseil d'Etat valaisan

Enquête administrative ordonnée par le Conseil d'Etat valaisan

Photo: KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

Le Conseil d'Etat valaisan ouvre une enquête administrative en lien avec la fraude électorale constatée dans le Haut-Valais lors des élections cantonales en 2017. Il veut s'assurer que les communes ont bien appliqué les règles.

Le gouvernement valaisan a ordonné l'ouverture d'une enquête administrative auprès de Brigue, Naters et Viège. Il veut 'examiner si les communes ont appliqué correctement les règles en matière électorale, notamment les processus concernant le vote par correspondance', a indiqué l'Etat du Valais jeudi dans un communiqué.

Les communes devront répondre à un questionnaire portant notamment sur le vote par correspondance et le dépouillement partiel. 'Sur la base des constats qui seront effectués, le Conseil d'Etat prendre les éventuelles mesures utiles'.

Sécuriser le vote par correspondance

Le 7 septembre dernier, l'auteur de la fraude, membre de l'UDC au moment des faits, a été condamné à une peine de douze mois de prison avec sursis de trois ans. Il avait volé au moins 190 bulletins de vote dans des boîtes aux lettres avant de les remplir et de renvoyer munis d'une fausse signature.

En agissant maintenant, le Conseil d'Etat n'interfère pas avec la justice pénale et pourra s'appuyer sur l'enquête du ministère public du Haut-Valais, souligne l'Etat du Valais. Il veut aussi, en collaboration avec la Fédération des communes valaisannes, trouver 'une solution simple, pragmatique et efficace' pour renforcer la sécurité du vote par correspondance.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus