Effectifs stables pour la rentrée scolaire fribourgeoise à venir

L'école fribourgeoise s'apprête à accueillir quelque 46'600 élèves à l'occasion de la rentrée ...
Effectifs stables pour la rentrée scolaire fribourgeoise à venir

L'école fribourgeoise inquiète pour le recrutement des enseignants

Photo: Philippe Lebet - Keystone-ATS

L'école fribourgeoise accueillera 46'600 élèves la semaine prochaine pour la rentrée scolaire 2019, un effectif stable (+79). Mais le conseiller d'Etat Jean-Pierre Siggen s'inquiète de la pénurie d'enseignants, même si à court terme tous les postes ont été repourvus.

Le directeur de l'instruction publique n'a pas encore tiré la sonnette d'alarme vendredi devant la presse à Fribourg. Il anticipe toutefois une situation qui ira en s'aggravant. 'Les difficultés de recrutement persistent aux cycles 1 et 2 et dans une moindre mesure au cycle 3', a expliqué le magistrat démocrate-chrétien, chef de la DICS.

Facteurs structurels

Plusieurs facteurs structurels sont en cause: l'introduction de la 2e année d'école enfantine, la généralisation des responsables d'établissement, la démographie du canton et l'arrivée à la retraite de la génération du baby-boom. Pour ce dernier point, les conditions de retraite du personnel de l'Etat à venir seront déterminantes.

Aux yeux de Jean-Pierre Siggen, l'attrait du métier n'est donc pas nécessairement en question. Reste que par rapport à la rentrée 2018, le canton doit affronter un tiers de départs supplémentaires, ce qui représente environ 20 postes à temps complet de plus. Le corps enseignant se monte à 3311 postes en équivalent plein temps (+98 sur un an).

22% de germanophones

Sur les 46'600 élèves de la rentrée 2019, 39'329 émargent à l'école obligatoire, dont un peu plus de 22% pour la partie germanophone du canton. Au total, l'équivalent de 10,9 classes a été ouvert pour répondre aux besoins de l’école enfantine et des écoles du post-obligatoire, avec globalement 2481 classes.

Dans leur grande majorité, les élèves prendront le chemin de l'école jeudi, à l'exception des quelques communes germanophones proches du canton de Berne, comme Chiètres, qui commenceront lundi. Une fois n'est pas coutume, ceux du post-obligatoire (collèges, écoles de commerce, école de culture générale et Gymnase intercantonal de la Broye) débuteront avant, soit lundi.

Lehrplan 21

Au-delà, les autres dominantes de la rentrée 2019 sont constituées en premier lieu par le déploiement du 'Lehrplan 21' dans toutes les écoles germanophones du canton. Ce 'grand bouleversement' est l'aboutissement d'un processus de sept ans, a relevé Andreas Maag, chef du Service de l'enseignement obligatoire germanophone.

Les élèves de la minorité linguistique cantonale devront se familiariser avec de nouvelles disciplines, de nouveaux moyens d'enseignement, une nouvelle grille horaire et un nouveau bulletin scolaire. 'Les enseignants et les directions des écoles ont préparé le LP 21 depuis plus de trois ans', a précisé Andreas Maag.

Nouveautés

La rentrée scolaire fribourgeoise marque aussi une nouvelle répartition du financement des activités culturelles et sportives ainsi que des fournitures scolaires entre les communes et l’Etat ou encore la mise à disposition d’une plate-forme électronique pour faciliter le recrutement des enseignants remplaçants.

L’informatique en tant que science devient par ailleurs une branche obligatoire dans les collèges, alors que l’Ecole de commerce généralise l’approche AVEC dans ses classes de première année. La formation des adultes n’est pas en reste avec le programme 'promotion des compétences de base sur le lieu de travail'.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus