Deux makis noir et blanc s'installent au zoo de Bâle

Le zoo de Bâle accueille deux nouveaux locataires originaires de Madagascar. Deux makis noir ...
Deux makis noir et blanc s'installent au zoo de Bâle

Deux makis noir et blanc s'installent au zoo de Bâle

Photo: Keystone

Le zoo de Bâle accueille deux nouveaux locataires originaires de Madagascar. Deux makis noir et blanc mâles ont pris leurs quartiers début novembre. Ils appartiennent à la grande famille des lémuriens et proviennent d'un zoo aux Pays-Bas.

Les deux primates s'ébattent depuis vendredi sur une île récemment aménagée au milieu de l'étang du restaurant, écrit mercredi le zoo de Bâle dans un communiqué. Depuis, ils marquent leur territoire à grand renfort de cris. Des hurlements puissants qui se déclinent en diverses variations d'aboiements, de cris, de grondements, de mugissements et de grincements.

Une femelle dotée de gènes étrangers devrait les rejoindre un jour. Car le zoo de Bâle entend conduire un programme d'élevage et de conservation (EEP) de l'espèce en danger, afin de maintenir en captivité une population saine de ces lémuriens désormais rares. Cette espèce de primates est la seule à construire un nid pour accueillir sa progéniture.

Dans la famille des makis noir et blanc, les nouveaux venus appartiennent à la sous-espèce des makis à ceinture blanche. Dans leur habitat naturel dans le nord-est de Madagascar, ils sont en voie de disparition, à l'instar de toutes les sous-espèces de makis noir et blanc. Outre la chasse, ils sont victimes de la perte de leur habitat utilisé pour l'agriculture.

Les makis noir et blanc se nourrissent presque exclusivement de fruits mûrs et ne peuvent vivre que dans de grandes forêts préservées. Leur alimentation sélective les rend particulièrement vulnérables à la détérioration de leur environnement. Ils pèsent jusqu'à trois ou quatre kilos et comptent comptent parmi les plus grands lémuriens.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes