Des vestes pour Ursula Schneider Schüttel et Andy Tschümperlin

Les élections fédérales ont mal tourné dimanche pour une série de conseillers nationaux. Parmi ...
Des vestes pour Ursula Schneider Schüttel et Andy Tschümperlin

Des vestes pour Ursula Schneider Schüttel et Andy Tschümperlin

Photo: Keystone

Les élections fédérales ont mal tourné dimanche pour une série de conseillers nationaux. Parmi les évincés figurent notamment Andy Tschümperlin (SZ), chef du groupe socialiste aux Chambres, et sa camarade de parti Ursula Schneider Schüttel (FR).

Le siège d'Andy Tschümperlin a été ravi par l'UDC. Agé de 53 ans, M. Tschümperlin siège depuis 2007. Il a pris la tête du groupe socialiste au Conseil national en 2012, succédant à cette fonction à Ursula Wyss (BE). A Fribourg, c'est aussi le gain d'un siège UDC, par Pierre-André Page, qui a éjecté la socialiste Ursula Schneider Schüttel.

A Genève, où les Verts ont perdu un de leurs deux sièges avec le retrait d'Ueli Leuenberger, Anne Mahrer, entrée en cours de législature, a dû céder sa place à Lisa Mazzone. Agée de 27 ans, elle est présidente du parti et députée au Grand Conseil.

Dans le canton de Vaud, Jacques Neirynck (PDC), le doyen du Parlement avec ses 84 ans, devrait perdre son mandat, peut-être au profit de Claude Béglé, si le parti conserve son siège. Comme il le dit lui-même, il avait le handicap de figurer sur une liste annexe des 'plus de 60 ans'. Le scientifique a siégé 12 ans au Conseil national.

Désavoué après 24 ans

Dans le canton de Soleure, l'UDC Roland Borer doit ranger ses cartables après 24 ans passés à la Chambre du peuple. Il est devancé par son collègue de parti Christian Imark. Le PDC Urs Schläfli a pour sa part fait les frais de la perte d'un siège du canton de Soleure en raison de la démographie.

Josias Gasser (PVL/GR) s'est vu brûler la politesse par Magdalena Martullo-Blocher (UDC), la fille de l'ancien conseiller fédéral Christoph Blocher, qui a réussi ses débuts en politique. Dans le canton d'Argovie, Max Chopard a subi les conséquences du recul du PS.

Deux élues évincées à St-Gall

Dans le canton de St-Gall, Margrit Kessler (PVL), présidente de l'Organisation suisse des patients et élue en 2011, a été désavouée par les électeurs. Même sort pour Yvonne Gilli (Verts), qui siégeait depuis 2007. Les deux politiciennes ont fait les frais du gain d'un fauteuil par le PLR et l'UDC.

Deux autres Vert'libéraux se sont fait éjecter par le souverain: Thomas Böhni en Thurgovie, au profit du PLR, et Roland Fischer dans le canton de Lucerne, au profit de l'UDC. Au Tessin, c'est un UDC qui a été prié de faire ses valises: Pierre Rusconi s'est fait devancer de justesse par son collègue de parti Marco Chiesa, député au Grand Conseil.

Dans le canton de Bâle-Ville, Daniel Stolz (PLR) et Markus Lehmann (PDC) n'ont pas su convaincre les citoyens.

Au Conseil des Etats, aucun élu n'a été recalé pour l'instant.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus