Des patients tétraplégiques télécommandent un robot par la pensée

Commander à distance un robot par la pensée ne fait plus partie de la science-fiction. Une ...
Des patients tétraplégiques télécommandent un robot par la pensée

Des patients tétraplégiques télécommandent un robot par la pensée

Photo: Keystone

Commander à distance un robot par la pensée ne fait plus partie de la science-fiction. Une étude de l'EPFL a montré que des personnes tétraplégiques pouvaient gérer les mouvements d'un androïde de cette façon.

Neuf personnes handicapées et dix individus valides originaires d'Allemagne, d'Italie et de Suisse se sont prêtés au jeu de l'expérience, a indiqué mardi l'Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL) dans un communiqué.

Interactions à distance

Les sujets opéraient depuis leur pays d'origine. Ils étaient revêtus d'un bonnet pourvu d'électrodes, capables d'analyser les signaux émis par leur cerveau. Installé dans les laboratoires de l'EPFL, le robot recevait les ordres de mouvements via Internet.

Grâce à Skype, l'humanoïde pouvait afficher le visage de son pilote à distance. 'La personne aux commandes pouvait alors interagir avec les autres individus qu'elle croisait, comme si c'était elle qui se déplaçait à la place de la machine', poursuit le texte de la haute école.

Robots et vie quotidienne

Les résultats montrent qu'il n'y a pas de différence au niveau de la facilité de pilotage entre les gens valides et les personnes avec un handicap. 'Chacun des neufs tétraplégiques est parvenu à télécommander l'automate avec aisance après moins de dix jours d'entraînement', confie le professeur José del R. Millán en charge de l'étude.

Quant à savoir si les robots feront bientôt partie de la vie quotidienne des individus à mobilité réduite, le scientifique affirme que rien n'est encore joué. 'Il faudrait que les assurances participent au financement de ces technologies', explique-t-il.

Les conclusions de cette recherche, qui vient clôturer le programme européen Tools for Brain-Computer Interaction (TOBI) initié en 2008, sont publiées dans la revue scientifique Proceedings of the IEEE.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus