Des orages violents font des blessés - Rails et routes déformées

La canicule sévit toujours en Suisse, avec des conséquences parfois fâcheuses. Des orages violents ...
Des orages violents font des blessés - Rails et routes déformées

Des orages violents font des blessés - Rails et routes déformées

Photo: Keystone

La canicule sévit toujours en Suisse, avec des conséquences parfois fâcheuses. Des orages violents ont éclaté dans la nuit de dimanche à lundi, blessant notamment trois personnes. La chaleur déforme par ailleurs les rails et les routes, perturbant parfois le trafic.

Des violents orages, accompagnés de vents tempétueux soufflant jusqu'à 111 km/h, ont éclaté durant la nuit de dimanche à lundi. Il est tombé entre 10 et 20 litres d'eau par mètre carré en quelque 20 minutes, a indiqué MeteoGroup.

En Basse-Engadine, un orage violent a détruit le campement de filles catholiques âgées de 9 à 14 ans à Scuol (GR). Plusieurs tentes se sont envolées ou ont été détruites. Un arbre s'est abattu sur l'une d'entre elles. L'une des 17 monitrices a été légèrement blessée à la tête, deux autres ont subi un choc.

Le camp d'été de l'organisation catholique alémanique Blauring compte 23 enfants et adolescentes venues du canton de Zoug. Il venait de débuter dimanche. Ses participantes sont désormais logées dans les locaux des scouts de Scuol en attendant que le campement soit réinstallé par des volontaires.

Outre de la pluie, les orages ont également amené des éclairs. MeteoGroup en a dénombré 24'000 durant la nuit sur la Suisse et les régions frontalières. Deux alertes météorologiques de niveau rouge ont été émises pour les régions de Neuchâtel et de St-Gall.

Températures en baisse

Lundi, les températures ont toutefois été un peu plus basses que durant le week-end. MétéoSuisse a recensé les maxima suivants: 34,3 degrés à Sion, entre 32 et 34 dans la vallée du Rhône, 33,7 à Stabio et 32,9 à Genève. Dans de nombreuses parties du pays, le mercure oscillait entre 30 et 31 degrés.

Mardi, la chaleur sera à nouveauu intense, avec des valeurs comprises entre 34 et 37, puis l'atmosphère sera rafraîchie dès l'après-midi par des orages, qui pourront être parfois violents et accompagnés de fortes rafales de vent. Ce changement apportera des températures plus fraîches, comprises mercredi entre 22 et 23.

Rails et routes déformés

La vague de chaleur qui règne sur la Suisse perturbe aussi le trafic. Lundi, les voyageurs de la compagnie BLS sur la ligne Berne-Belp ont de nouveau dû emprunter des bus de remplacement, car la chaleur a déformé les rails entre Kehrsatz et Belp, a indiqué une porte-parole de BLS.

Les rails doivent être arrosés pour être refroidis. L'interruption a duré jusqu'à la fin du service sur cette ligne.

Le béton se soulève

La chaleur déforme aussi par endroits le revêtement en béton des routes. Mais ce problème devrait peu à peu diminuer, car depuis plusieurs années, les autoroutes sont de plus en plus construites avec des revêtements en asphalte.

Lors de températures élevées, les plaques de béton se distendent, les jointures ne résistent pas et la chaussée se soulève. Ce phénomène s'est produit deux fois la semaine passée, sur l'autoroute A13 au nord de Coire et sur l'A1 entre Rheineck et St. Margrethen, dans le canton de St-Gall.

Lorsque de tels cas se présentent, une diminution de la vitesse autorisée est ordonnée. Mais pour réparer les dégâts, une fermeture des tronçons concernés est nécessaire. Selon un porte-parole de l'Office fédéral des routes (OFROU), interrogé lundi par l'ats, ces situations sont heureusement assez isolées.

Seules les parties d'autoroutes avec des revêtements en béton sont en effet concernées. Or sur les 1800 kilomètres d'autoroute, moins de 10% sont encore construits de cette manière. Actuellement, on a abandonné le béton au profit de l'asphalte, qui se répare plus facilement, absorbe mieux le bruit et résiste mieux à la chaleur. Il se compose de 95% de graviers et de 5% de bitume.

Risque d'incendie de forêt

La canicule entraîne aussi une augmentation sensible du danger d'incendie de forêt. Une douzaine de cantons ont appelé à 'la plus grande prudence pour faire du feu en forêt ou à proximité', mais ils n'interdisent pas encore de faire des feux en plein air. Les deux derniers a avoir émis une mise en garde, lundi, sont les deux Bâles.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus