Des handicapés pour la première fois à la Pride de Zurich

Près de 10'000 homosexuels, bi, trans ont participé samedi après-midi à la traditionnelle Pride ...
Des handicapés pour la première fois à la Pride de Zurich

Des handicapés pour la première fois à la Pride de Zurich

Photo: Keystone

Près de 10'000 homosexuels, bi, trans ont participé samedi après-midi à la traditionnelle Pride de Zurich. Pour la première fois, des handicapés ont pris part officiellement au cortège qui s'est ébranlé entre les gouttes en vieille ville.

Deux semaines avant la Pride romande, à Fribourg, les couleurs de l'arc-en-ciel étaient à l'honneur. Si le cortège est resté coloré, ses participants arboraient moins de tenues extravagantes qu'à l'accoutumée. La plupart étaient vêtus comme tous les jours.

C'est d'ailleurs un des messages que voulaient faire passer les organisateurs. Les homosexuels font partie de la société. Ainsi on trouvait dans la parade des représentants des familles arc-en-ciel, de banquiers ou de postiers homosexuels. Des sociétés sportives étaient également représentées, de même que les partis démocrate-chrétien et bourgeois-démocrate.

Pour la première fois cette année, le cortège officiel accueillait deux groupes représentant les handicapés homosexuels. Ceux-ci voulaient montrer que les discriminations dont ils sont victimes n'existent pas seulement dans la société, mais au sein même des minorités, notamment la scène homosexuelle.

Cette 23e Pride de Zurich s'est déroulée sous le slogan #TeamForLove. Quelque 9000 personnes ont pris part au cortège, lui-même suivi par près de 3000 spectateurs, ont indiqué les organisateurs dans un communiqué.

Officialités

La partie officielle a été marquée par le discours, pour la deuxième année consécutive, de l'ambassadrice américaine en Suisse Suzy LeVine. Dans la foulée, une dizaine de représentants d'ambassades en Suisse, dont plusieurs européennes et celle de la République dominicaine, ont apporté par leur présence leur soutien aux revendications égalitaires des homosexuels.

Plusieurs parlementaires ont également pris la parole. Le discours à deux voix, prononcé par le conseiller national et président du PBD Martin Landolt (GL), hétérosexuel, et le président du PBD lucernois, homosexuel, Denis Kläfiger, a été particulièrement remarqué.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus