Des édifices s'éteignent « une heure pour la planète »

Dans plus de 7000 villes et communes de 172 pays, des édifices emblématiques se sont éteints ...
Des édifices s'éteignent « une heure pour la planète »

Des édifices s'éteignent

Photo: Keystone

Dans plus de 7000 villes et communes de 172 pays, des édifices emblématiques se sont éteints samedi soir à 20h30 lors de l'opération du WWF 'Une heure pour la planète'. En Suisse, 25 localités ont participé.

L'Australie a donné le coup d'envoi. L'Opéra et le pont de Sydney ont été les premiers monuments dans le monde à être plongés dans le noir pour rappeler la nécessité d'agir pour le climat.

A 20h30 locales, l'éclairage de monuments - dont Times Square à New York, l'Acropole à Athènes ou le Christ du Corcovado à Rio - s'est éteint ou a été tamisé. Les citoyens, collectivités, entreprises, gouvernements étaient aussi invités à débrancher leurs lumières une heure durant.

A Paris, qui accueillera en décembre la conférence mondiale sur le climat, la Tour Eiffel a été éteinte pendant cinq minutes seulement pour des raisons de sécurité.

Freiner le réchauffement

En Suisse, 25 communes ont suivi le mouvement: le château de Chillon à Montreux (VD), le cloître de St-Gall et le Pont de la Chapelle à Lucerne ont par exemple été plongés dans le noir.

Pour le Fonds mondial pour la nature (WWF), organisateur de cette campagne, l'idée n'est pas d'économiser de l'électricité pendant une heure, mais de rappeler le coût pour la planète de l'énergie consommée. L'opération vise aussi à réclamer des engagements internationaux forts pour freiner le réchauffement du climat.

L'initiative avait démarré à Sydney en 2007, avant de gagner rapidement la planète entière dès l'année suivante.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus