Déraillement de Daillens: recommandations de sécurité mises en oeuvre

Les recommandations formulées par le Service suisse d'enquête et de sécurité (SESE) après le ...
Déraillement de Daillens: recommandations de sécurité mises en oeuvre

Déraillement de Daillens: recommandations de sécurité mises en oeuvre

Photo: Keystone

Les recommandations formulées par le Service suisse d'enquête et de sécurité (SESE) après le déraillement de Daillens (VD) ont été mises en oeuvre. Le rapport définitif du SESE est attendu, indique l'Office fédéral des transports (OFT).

Mi-novembre, le SESE a publié son rapport intermédiaire sur l'accident survenu à Daillens le 25 avril. Il tirait la sonnette d'alarme, parlait de danger 'latent' et transmettait deux recommandations à l'OFT.

Bonnes réactions

Le service préconisait de procéder à des corrections 'immédiates' dans le montage des roulements des boîtes d'essieux par l'atelier d'entretien allemand qui s'était occupé du wagon en cause à Daillens. Il demandait en outre d'informer les propriétaires de wagons potentiellement touchés.

Questionné mardi par l'ats, l'Office fédéral des transports considère que 'les recommandations émises par le SESE dans son rapport intermédiaire ont été mises en oeuvre'. Il a reçu toutes les informations sur les clients et les essieux concernés.

Pour toute l'Europe, il s'agit de treize clients et de 1300 essieux potentiellement touchés. La période incriminée a pu être limitée à des travaux effectués sur ces pièces par l'atelier d'entretien de janvier à octobre 2015.

Problèmes résolus

Les problèmes dans l'accomplissement des tâches ont pu être résolus fin octobre. Une surveillance par le bureau de certification a eu lieu. Les clients impliqués ont été informés directement par l'entreprise en dialogue et coordination avec l'Office fédéral des transports.

Pour les essieux concernés, des contrôles par échantillonnage ont été menés: aucun d'entre eux n'a présenté de problèmes. Les clients décident par ailleurs eux-mêmes avec l'entreprise s'il faut prendre des mesures supplémentaires pour ces pièces, note le service de presse de l'OFT.

Discussions internationales

L'Office fédéral des transports attend désormais le rapport définitif du SESE. Sur le fond du problème, l'OFT va examiner lors d'une prochaine rencontre avec les autres autorités européennes de contrôle si des améliorations des processus de surveillance sont fondées et nécessaires.

Pour mémoire, le déraillement n'a pas fait de blessé, mais entraîné une grosse pollution par 25 tonnes d'acide sulfurique et trois tonnes de soude caustique. Le 20e wagon du convoi a perdu des pièces de ses organes de roulement. Lors de l'inspection de l'atelier de maintenance, les experts avaient constaté le mauvais entretien des boîtes d'essieux.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus