Danger d'avalanche: La police valaisanne appelle à la prudence

De forts vents et précipitations sont attendus en Valais cette fin de semaine avec d'importants ...
Danger d'avalanche: La police valaisanne appelle à la prudence

Danger d'avalanche: La police valaisanne appelle à la prudence

Photo: KEYSTONE/DOMINIC STEINMANN

De forts vents et précipitations sont attendus en Valais cette fin de semaine avec d'importants risques d'avalanche. La police cantonale valaisanne a émis vendredi un avis de prudence.

Actuellement en Valais, le danger d'avalanche est de 4 (fort) sur une échelle de 5 pour une partie du territoire. Mais il pourrait bien être étendu à l'ensemble du canton ce week-end, indique la police.

Il est fortement déconseillé de pratiquer de la randonnée à skis ou en raquettes hors des zones balisées. Skieurs et snowboardeurs sont également invités à rester sur les pistes.

Vendredi, deux skieurs et un snowboardeur qui faisaient du hors-piste ont été emportés par une avalanche à Montana. Les deux premiers s'en tirent indemnes, mais le snowboardeur a été blessé et héliporté à l'hôpital de Sion. Sa vie n'est pas en danger, a annoncé la police valaisanne.

Jeudi au-dessus d'Ovronnaz, deux skieurs néerlandais, également hors-piste, ont été pris dans une coulée. Si l'homme s'en est sorti avec de légères blessures, la femme de 31 ans est décédée dans la soirée à l'hôpital.

Col de la Forclaz fermé jusqu'en mars

Plusieurs routes d'altitude devront probablement être fermées durant le week-end. La route du col de la Forclaz, coupée par un éboulement de quelque 5000 mètres cubes le 13 janvier, restera fermée jusqu'au début du mois de mars, a indiqué l'Etat du Valais dans un communiqué.

De nouveaux éboulements ont eu lieu et le site 'exige une surveillance accrue'. Actuellement, les spécialistes procèdent à des minages et à des curages.

Une fois le site sécurisé, les gravats seront évacués et la route sera remise en état. D'ici là, seule la ligne ferroviaire TMR du Mont-Blanc Express permet la liaison entre Martigny et la France.

Samedi dernier trois habitations du village de Trient, soit une dizaine de personnes, situées dans le prolongement de l'éboulement avaient été évacuées par les autorités locales. La plupart ont pu rejoindre leurs demeures et tout est mis en oeuvre pour que les derniers puissent faire de même dans les meilleurs délais.

/ATS
 

Actualités suivantes