Condamnation de l'ancien skieur à 20 jours-amende

Didier Cuche a été condamné à 20 jours-amende avec sursis pour des infractions à la loi sur ...
Condamnation de l'ancien skieur à 20 jours-amende

Condamnation de l'ancien skieur à 20 jours-amende

Photo: Keystone

Didier Cuche a été condamné à 20 jours-amende avec sursis pour des infractions à la loi sur la circulation routière. L'ancien champion de ski a été reconnu coupable de perte de maîtrise et de dérobade. Le reproche de conduite en état d'ébriété est écarté.

Didier Cuche a également été reconnu coupable de défaut d'annonce d'un dommage causé involontairement à un signal, a indiqué lundi le Tribunal de police du Tribunal des Montagnes et du Val-de-Ruz. Il devra s'acquitter d'une amende de 2000 francs pour les contraventions et assumer les frais de procédure.

Le skieur des Bugnenets (NE) avait renversé deux bornes abeilles à Fontainemelon (NE), dans la nuit du 21 au 22 juin 2014, en tentant d'éviter un animal. Il avait dégagé la chaussée des débris et avait prié un passant d'appeler la police. Puis il avait rapidement quitté les lieux, selon la justice.

Dans sa prise de position par écrit, Didier Cuche se montre soulagé que le reproche de conduite en état d'ébriété, qu'il avait toujours contesté, ait été écarté. 'Rien au dossier ne permet de penser que Monsieur Didier Cuche aurait conduit sous l'influence de l'alcool', souligne le Tribunal de police.

Perte de maîtrise

Pour la justice neuchâteloise, Didier Cuche a 'fautivement' perdu la maîtrise de son véhicule en procédant à sa manoeuvre d'évitement. Il a aussi enfreint les devoirs de tout automobiliste qui endommage un signal de circulation routière en n'entreprenant pas toutes les démarches utiles pour avertir sans délai la police.

Le juge Fabio Morici note qu'en quittant le lieu de l'accident avant l'arrivée de la police, Didier Cuche s'est aussi soustrait aux contrôles de son aptitude à la conduite. Il estime que les appels à divers postes de gendarmerie effectués quelques heures après les faits doivent être considérés comme tardifs.

En revanche, le Tribunal de police a abandonné l'accusation de conduite d'un véhicule défectueux. Les analyses ont révélé que le produit répandu sur la chaussée durant le trajet de l'ancien champion jusqu'à son domicile était du liquide de refroidissement, donc sans danger.

'J'assume avoir provoqué des dégâts matériels suite à une manoeuvre d'évitement en raison d'un animal', a déclaré Didier Cuche dans son communiqué. 'Mon infraction est donc la perte du contrôle du véhicule', a-t-il ajouté. Il a relevé que le juge considérait son comportement à la suite de cet accident comme injustifié.

Lors de l'audience devant le juge fin août 2015, M. Cuche avait contesté avoir voulu se soustraire à ses obligations ou dissimuler son implication dans l'accident. Il avait quitté les lieux de l'accident, après l'avoir sécurisé, pour éviter d'être la victime d'un lecteur reporter.

Peine réduite

Le multiple vainqueur de Kitzbühl constate que le juge a 'sensiblement' réduit la peine prononcée par le Ministère public dans son ordonnance pénale. Ce dernier l'avait condamné à 30 jours-amende à 1000 francs avec sursis durant deux ans. L'amende a aussi été revue à la baisse, passant de 6900 à 2000 francs.

Le prévenu et le Ministère public peuvent faire appel de ce jugement dans un délai de 20 jours.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus