Classement de l'enquête sur le drame de Courfaivre (JU) en 2019

Le procureur extraordinaire chargé de diriger l'enquête sur les circonstances du drame de Courfaivre ...
Classement de l'enquête sur le drame de Courfaivre (JU) en 2019

Classement de l'enquête sur le drame de Courfaivre (JU) en 2019

Photo: KEYSTONE/STEFAN MEYER

Le procureur extraordinaire chargé de diriger l'enquête sur les circonstances du drame de Courfaivre (JU) en octobre 2019 a ordonné le classement de la procédure. La justice jurassienne et un policier avaient été mis en cause pour manquement à l'égard de la victime.

Un habitant de Courfaivre (JU), qui faisait l'objet d'une procédure pénale pour des violences conjugales, tuait sa femme avant de se suicider. Des proches de la défunte avaient alors déposé plainte pour homicide par négligence et omission de prêter secours.

Cette plainte visait le policier et la procureure qui avait procédé à l'enquête relative aux violences conjugale. Ces proches estimaient que les faits pour lesquels l'homme avait été interpellé la semaine précédente aurait dû entraîner son arrestation.

L'enquête vient d'aboutir à une ordonnance de classement, a indiqué mercredi le Ministère public. Comme cette instance judiciaire était directement concernée, les procureurs qui le composent n'étaient pas habilités à diligenter la procédure. Le cas avait donc été transmis à Pierre Aubert, le procureur général du canton de Neuchâtel,.

Le 21 octobre 2019, les corps sans vie d'un homme et d'une femme étaient découverts dans un appartement de Courfaivre. La femme avait déposé plainte contre son conjoint pour agression sexuelle quelques jours avant cette issue fatale. Pour l'avocat mandaté par les proches de la défunte, la justice aurait dû prendre une mesure de privation de liberté.

/ATS