Clameur dans les rues de Berne pour la finale de la Coupe de Suisse

Des milliers de supporters des deux équipes finalistes de la Coupe de Suisse de football, le ...
Clameur dans les rues de Berne pour la finale de la Coupe de Suisse

Clameur dans les rues de Berne pour la finale de la Coupe de Suisse

Photo: Keystone/PETER SCHNEIDER

Des milliers de supporters des deux équipes finalistes de la Coupe de Suisse de football, le FC Zurich et Young Boys, se sont massés dans les rues de la capitale dimanche avant et après la rencontre. Il n'y a pas eu de violences.

Le coup d'envoi du match a été sifflé à 14h00, mais dès 08h00 déjà, des fans d'YB se sont rassemblés près du Palais fédéral. Le dispositif policier pour parer aux échauffourées était important, notamment autour du Stade de Suisse et pendant les défilés de supporters. C'est néanmoins sans heurts que le bruit et l'odeur des pétards et fumigènes ont imprégné les rues de la capitale.

La police bernoise, qui restera présente jusqu'en fin de soirée dans la vieille ville, a quand même relevé des incidents. Deux passants entrés en contact avec un cortège souffrent de troubles de l'ouïe. Aussi, des fans zurichois ont uriné en public, sprayé des bâtiments et des voitures et commis des vols dans une station-service. Concernant ce dernier point, les autorités ont ouvert une enquête.

Par ailleurs, deux supporters du FC Zurich ont été arrêtés par les forces de l'ordre avant le match, puis relâchés. La police a également appréhendé deux autres personnes séparément, dont l'une avait jeté une bouteille en direction d'un agent.

Retour à Berne réussi

Le calme est revenu dans la capitale un peu avant 18h30, quand le dernier train de supporters zurichois en liesse après la victoire de leur équipe 2-1 contre Young Boys au Stade de Suisse a quitté Berne.

La police avait autorisé le cortège bernois à travers la vieille ville, tout comme un défilé parallèle des fans zurichois à travers le quartier de la Länggasse, puis devant la Reitschule et par la Lorraine. Des agents ont accompagné ces défilés et veillé à ce que les deux camps se tiennent bien séparés afin d'éviter des débordements comme en 2013 et 2014 entre Bâlois et Zurichois.

Après ces violences, la ville de Berne n'avait plus rien voulu savoir de la Coupe de Suisse. C'est la première fois cette année que la finale est revenue au Stade de Suisse depuis ces événements. Les 30'000 billets ont tous été vendus. Les déçus ont pu regarder la finale de la coupe sur un écran géant installé sur la Place fédérale, où là non plus aucun incident n'est venu semé le trouble.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus