Chauffeur d'un véhicule militaire condamné

Le chauffeur d'un véhicule militaire Duro a été condamné vendredi à St-Gall pour un accident ...
Chauffeur d'un véhicule militaire condamné

Chauffeur d'un véhicule militaire condamné

Photo: Keystone

Le chauffeur d'un véhicule militaire Duro a été condamné vendredi à St-Gall pour un accident qui a fait huit blessés le 20 janvier à Schwellbrunn (AR). Il conduisait trop vite sur la neige. Le juge a aussi réprimandé l'armée.

Le président du tribunal militaire a déclaré que c'était une 'énorme chance' que les soldats s'en soient tirés seulement avec des blessures légères. Le Duro a dérapé dans un virage, est sorti de la route et a fait plusieurs tonneaux dans un talus.

Le chauffeur et huit autres soldats ont été légèrement blessés. Six ont dû être transportés à l'hôpital. Le Duro a été entièrement démoli.

Conduite trop rapide

Le tribunal reproche au chauffeur âgé de 22 ans d'avoir roulé trop vite. Rouler à 53 km/h sur une chaussée enneigée, même sur un tronçon limité à 80, est une vitesse beaucoup trop élevée. Le prévenu a déclaré qu'il n'avait pas eu conscience qu'il roulait trop vite et qu'il regrette ce qui s'est passé.

L'auditeur de l'armée a accusé le chauffeur de négligence grossière. Il a requis une peine pécuniaire avec sursis de 80 jours-amendes à 110 francs (8800 francs) et une amende de 1100 francs. La défense a plaidé le manque d'expérience du chauffeur: il n'avait le permis de conduire militaire que depuis quelques semaines et n'avait conduit un Duro qu'à quatre reprises.

Peine pécuniaire avec sursis

Le chauffeur a été condamné à une peine pécuniaire avec sursis de 40 jours-amendes à 110 francs (4400 francs) et à une amende de 300 francs. Il a été reconnu coupable de lésions corporelles par négligence et d'abus et dilapidation du matériel par négligence.

Le président du tribunal a aussi réprimandé l'armée. Il est totalement incompréhensible que les Duros ne soient pas mieux équipés pour rouler dans de telles conditions hivernales. Le Duro n'avait que deux chaînes à neige lors de l'accident.

Adjudant critiqué

Le tribunal a aussi critiqué l'adjudant qui circulait dans sa voiture devant le convoi de trois Duros. Son véhicule a aussi légèrement dérapé dans le virage et l'adjudant aurait alors dû immédiatement s'arrêter et prévenir les trois véhicules militaires du danger.

Mardi, un Duro blindé est sorti de la route à Schwyz. Le véhicule a fait un tonneau et a terminé sa course sur le toit. Dix soldats d'infanterie en service long ont été blessés légèrement à moyennement et transportés à l'hôpital. Mercredi, huit des dix soldats ont pu quitter l'hôpital. La cause de l'accident n'est pas encore connue. Une enquête est cours.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes