Bons offices de la Suisse entre l'Arabie saoudite et l'Iran

La Suisse représentera les intérêts de l'Arabie saoudite en Iran et ceux de l'Iran en Arabie ...
Bons offices de la Suisse entre l'Arabie saoudite et l'Iran

Bons offices de la Suisse entre l'Arabie saoudite et l'Iran

Photo: Keystone

La Suisse représentera les intérêts de l'Arabie saoudite en Iran et ceux de l'Iran en Arabie saoudite après leur rupture de relations diplomatiques, a indiqué dimanche le Département fédéral des Affaires étrangères. Didier Burkhalter était ce week-end à Ryad.

'Tel est le principal résultat d'une visite de 24 heures à Ryad du chef de la diplomatie', indique dimanche un communiqué du DFAE. M. Burkhalter a rencontré dans la matinée le roi d'Arabie saoudite Salman ben Abdelaziz al-Saoud ainsi que le ministre des Affaires étrangères saoudien Adel ben Ahmed al-Jubeir.

Le chef du DFAE a profité de ce court voyage en Arabie saoudite pour faire le point avec ses interlocuteurs sur les 'foyers de tensions dans la région, en particulier en Syrie et au Yémen', selon le DFAE.

Les modalités du rôle de la Suisse dans les bons offices entre l'Arabie saoudite et l'Iran doivent encore être discutées dans le détail avec des représentants des deux pays, a indiqué le Département fédéral des Affaires étrangères. Didier Burkhalter a effectué ce week-end la première visite à Ryad d'un chef du DFAE en 60 ans de relations entre la Suisse et l'Arabie saoudite.

Canal de communication

Lors d'une conférence de presse dimanche à Ryad à l'issue des entretiens entre M. Burkhalter et ses interlocuteurs saoudiens, Adel ben Ahmed al-Jubeir a remercié Berne pour ses bons offices et a indiqué que son pays acceptait la proposition de la Suisse.

Un mandat de bons offices consiste, rappelle le DFAE, à assurer des services de base essentiels comme la délivrance de visas. Mais si les pays concernés le souhaitent, Berne 'peut également offrir un canal de communication permettant un échange malgré l'absence de relations diplomatiques'. Ce qui est actuellement le cas entre l'Iran et l'Arabie saoudite. Les deux pays sont engagés dans un bras de fer à propos des guerres en cours en Syrie et au Yémen.

/ATS


Actualisé le

 

Actualités suivantes

Articles les plus lus