Autorités zurichoises négligentes dans l'affaire Jürg Jegge

Les autorités zurichoises se sont montrées négligentes dans l'affaire des abus sexuels dont ...
Autorités zurichoises négligentes dans l'affaire Jürg Jegge

Autorités zurichoises négligentes dans l'affaire Jürg Jegge

Photo: KEYSTONE/STR

Les autorités zurichoises se sont montrées négligentes dans l'affaire des abus sexuels dont ont été victimes des élèves de Jürg Jegge dans les années 1970. Elles ne savaient rien des abus, mais auraient dû être plus fermes sur les libertés prises par le pédagogue.

Le département cantonal de l'éducation a publié jeudi son rapport d'enquête sur les cas d'abus sexuels dont s'est fait l'auteur Jürg Jegge. Les cas sont prescrits, mais le pédagogue a admis avoir eu des relations sexuelles avec plusieurs adolescents qui ont fréquenté sa classe pour élèves en difficulté.

Le rapport est peu flatteur pour les autorités cantonales et communales de l'époque. Ainsi, Jürg Jegge a pu se construire son propre univers pédagogique qui lui a permis d'abuser sexuellement de plusieurs élèves.

Vu d'aujourd'hui, les autorités scolaires se sont montrées faibles et trop indulgentes face aux méthodes de Jürg Jegge. Dans le contexte de l'époque, cette retenue est toutefois compréhensible. L'enseignant avait atteint le statut de pédagogue 'intouchable' après la parution de son livre 'Dummheit ist lernbar' ('La bêtise s'apprend').

Dans un livre paru l'an dernier, un ancien élève de Jürg Jegge aujourd'hui quinquagénaire reproche à l'ex-enseignant d'avoir abusé sexuellement de lui il y a plusieurs décennies, dès l'âge de 12 ans. L'ouvrage s'intitule 'Jürg Jegges dunkle Seite' ('Le côté sombre de Jürg Jegge').

/ATS
 

Actualités suivantes