Assez de signatures pour le texte du PS sur l'assurance maladie

Le Parti socialiste a indiqué samedi avoir récolté 117'000 signatures pour son initiative pour ...
Assez de signatures pour le texte du PS sur l'assurance maladie

Assez de signatures pour le texte du PS sur l'assurance maladie

Photo: KEYSTONE/CHRISTIAN BEUTLER

Le Parti socialiste a indiqué samedi avoir récolté 117'000 signatures pour son initiative pour plafonner les primes de l'assurance maladie de base à 10% du revenu disponible des ménages. Il compte déposer son texte le 23 janvier.

Le PS précise dans un communiqué que ces 117'000 signatures ont été obtenues en 10 mois. Grâce à cette initiative, le PS souhaite soulager 'le budget des ménages à faibles et moyens revenus et garantir ainsi l’accès à notre système de santé pour toutes et tous'.

L'initiative prévoit une clé de répartition fixe en matière de financement des subsides. La réduction des primes serait financée à raison de deux tiers au moins par la Confédération, le solde revenant aux cantons. Le projet devrait coûter entre 3 et 4 milliards de francs. Le modèle s'inspire du canton de Vaud où la mesure a été introduite de façon progressive dès le 1er septembre 2018 avec un plafonnement à 12%.

Avec ce texte, les socialistes désirent également que le droit à la réduction individuelle des primes soit identique dans tous les cantons. 'Cela protégera les assurés contre les décisions arbitraires des cantons de faire des économies sur leur dos', estime la conseillère nationale vaudoise Brigitte Crottaz.

Le PDC aussi

Le PS n'est pas le seul parti à s'engager sur le front de l'assurance maladie. Depuis octobre 2018, le PDC récolte des signatures pour son initiative en faveur d'un frein aux coûts de la santé.

Le PDC n'a pas encore fixé de date pour le dépôt de son initiative. Il est en train de décider du nombre de signatures qu'il compte ajouter aux 100'000 nécessaires, selon le conseiller national soleurois Stefan Müller-Altermatt, qui s'est exprimé samedi lors du téléjournal alémanique.

L'initiative exige que la Confédération et les cantons prennent des mesures incitatives contraignantes lorsque l'augmentation des coûts moyens annuels par personne assurée dans l'assurance de base est supérieure d'un cinquième à l'évolution des salaires nominaux. Les économies se monteraient à 6 milliards de francs, selon les démocrates-chrétiens.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus