Accident mortel d'Innerthal (SZ) en 2013: condamnation avec sursis

La chute mortelle d'un téléphérique à marchandise, en 2013 au-dessus d'Innerthal (SZ), aboutit ...
Accident mortel d'Innerthal (SZ) en 2013: condamnation avec sursis

Accident mortel d'Innerthal (SZ) en 2013: condamnation avec sursis

Photo: Keystone

La chute mortelle d'un téléphérique à marchandise, en 2013 au-dessus d'Innerthal (SZ), aboutit à la condamnation d'un employé à une peine pécuniaire avec sursis. Il avait fait monter une jeune famille sur l'installation inadaptée au transport de personnes.

Le Tribunal de district de March (SZ) a reconnu l'ancien employé de la remontée mécanique, âgé de 70 ans, coupable de double homicide par négligence et de lésions corporelles graves par négligence, indique la Cour jeudi. Le septuagénaire écope de 180 jours-amende à 20 francs avec sursis.

Il doit aussi verser plusieurs dizaines de milliers de francs de réparation pour tort moral aux proches des victimes. Les juges ont suivi en partie l'avis du Ministère public qui demandait une peine plus sévère.

Propriétaire acquitté

Surtout, l'accusation réclamait aussi une condamnation contre le propriétaire de la remontée mécanique, âgé de 40 ans. Le tribunal l'a cependant acquitté. Son jugement n'est pas encore entré en force.

Le 3 août 2013, peu avant midi, un Suisse de 38 ans, son épouse canado-égyptienne de 31 ans et leur fillette de 16 mois, touristes d'un jour dans la région, empruntent le téléphérique à marchandise reliant l'alpage de Bärlaui au Wägitalersee, un lac se trouvant en plaine. Ils prennent place à bord d'une caisse de transport suspendu au câble de traction de l'installation.

Parents morts, bébé blessé

Dans la descente, la course de la caisse devient de plus en plus rapide. Elle se décroche et s'écrase contre un pylône. La caisse chute au sol dans une forêt en pente raide. Les deux parents ont perdu la vie. Leur bébé a été grièvement blessé.

La remontée mécanique n'était pas adaptée au transport de personnes, a fait valoir le Ministère public. L'employé a pourtant fait monter la jeune famille à bord et a, en outre, commis des erreurs de manoeuvre. L'installation ne présentait, elle, aucun manque technique, a révélé l'enquête.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus