300 personnes défilent contre l'actuelle politique des transports

Environ 300 personnes, selon la police, ont défilé vendredi à Genève pour protester contre ...
300 personnes défilent contre l'actuelle politique des transports

300 personnes défilent contre l'actuelle politique des transports

Photo: KEYSTONE/SALVATORE DI NOLFI

Environ 300 personnes, selon la police, ont défilé vendredi à Genève pour protester contre les bandes cyclables installées par le canton afin d'inciter la population à délaisser la voiture en cette période de risque sanitaire.

Les manifestants ont traversé le pont du Mont-Blanc, précédés par une centaine de motards, qui ont klaxonné et fait vrombir leur gros cube sous le regard incrédule des passants. Cette démonstration d'un genre nouveau à Genève a été notamment organisée par l'ex-conseiller d'Etat Luc Barthassat.

Motard invétéré, l'ancien magistrat s'en est pris à la politique de son successeur aux transports, Serge Dal Busco. 'Les TPG ne roulent plus, les taxis doivent faire des détours interminables, les livreurs ne peuvent plus travailler, c'est la chienlit qui est en train d'envahir Genève'.

Les manifestants ont peu apprécié la façon dont les bandes cyclables ont été tracées. 'Ils l'ont fait en catimini, nuitamment', a déploré le député PLR Jean Romain. L'élu a dit ne pas être opposé aux pistes cyclables, mais il veut un plan général de la mobilité tenant compte des besoins de tous les modes de transport.

Serge Dal Busco était la cible principale du courroux des manifestants. Le nom du magistrat a été transformé en 'Dal Bouchon'. Certains ont réclamé la démission du conseiller d'Etat, d'autres, moins extrêmes dans leur revendication, ont demandé le respect de la Constitution genevoise et une concertation sur la mobilité.

/ATS
 

Actualités suivantes

Articles les plus lus