Les phénomènes comme l'éclipse lunaire suscitent un vif intérêt

L'astronomie rencontre un vif intérêt à travers la Suisse. Après l'engouement suscité par l'éclipse ...
Les phénomènes comme l'éclipse lunaire suscitent un vif intérêt

Les phénomènes comme l'éclipse lunaire suscitent un vif intérêt

Photo: KEYSTONE/AP/EMRAH GUREL

L'astronomie rencontre un vif intérêt à travers la Suisse. Après l'engouement suscité par l'éclipse lunaire de vendredi soir, les amateurs romands pourront participer dès le week-end prochain à la traditionnelle Nuit des étoiles.

L'observatoire de Morges (VD) symbolise bien l'engouement rencontré par ce type de phénomène. Il a accueilli pas moins de 600 personnes vendredi soir, alors que seulement la moitié était attendue, se réjouit Sabine André, présidente des Astronomes amateurs de la Côte (Astrac), contactée samedi par Keystone-ATS. 'C'est la première fois que nous accueillons autant de monde.'

'Nous avons été un peu victime de notre succès, mais c'est une chouette manière d'être victime', précise Sabine André. 'Il a fallu faire preuve d'un peu de patience', dit-elle encore. Les gens s'intéressent à l'astronomie quand il y a des phénomènes particuliers. La preuve qu'ils se tiennent informés ce qui se passe dans le domaine.

Centaines d'amateurs

L'éclipse lunaire a été suivie ailleurs en Suisse romande à partir d'autres observatoires, qui ont accueilli des centaines d'astronomes en herbe au total, petits et grands, souvent en famille. 'Il y a un enthousiasme de la part du public', constate Sabine André. L'Astrac compte 70 membres, dont quinze bénévoles pour ce type de manifestations.

Pour l'occasion, l'Astrac avait mis des télescopes à disposition du grand public accouru, dont celui de la coupole qui trône au sommet du gymnase Marcelin de Morges. L'éclipse lunaire a duré près de deux heures. La pleine lune s'est retrouvée dans l'ombre de la Terre, le ciel légèrement voilé par endroits empêchant de profiter pleinement du phénomène.

L'éclipse totale a duré de 21h30 à 23h13, faisant d'elle la plus longue du 21e siècle. Mais le début du phénomène, à 20h24, n'était pas visible en Suisse, la Lune étant alors encore derrière l'horizon. Et à son lever, la nuit n'était pas encore entièrement tombée, ce qui réduisait le contraste.

Le satellite de la Terre est resté visible, mais il brillait d'une lueur rougeâtre, étant éclairé de manière diffuse par les rayons du soleil filtrés par l'atmosphère terrestre. C'est ce que l'on appelle la Lune rousse que de nombreux curieux ont pu admirer depuis leur balcon ou en extérieur.

Nuit des étoiles

Vendredi soir était doublement particulier au plan astronomique. Mars était exceptionnellement proche - 57,6 millions de km - et visible à l'oeil nu. Ce n'est le cas que tous les 780 jours, la planète rouge étant alors en grande opposition avec la Terre. Plus rapide car effectuant une plus petite orbite, celle-ci a dépassé Mars dans sa course autour du Soleil.

Tous les amateurs d'astronomie peuvent d'ores et déjà se réjouir, sachant que dans moins d'une semaine ils pourront participer à la Nuit des étoiles. Dans la cité vaudoise, ce sera vendredi prochain dès 17h00. Au-delà, la manifestation se tient dans une multitude de sites à travers la Suisse, la France et la Belgique, notamment, sur trois jours, les 3, 4 et 5 août.

/ATS
 

Actualités suivantes